Le président du parti Moele Bénin sur France 24: Ayadji : « La vraie exclusion est encore là »

Le Président du Parti Mouvement des élites engagées pour l’émancipation du Bénin (Moele-Bénin), Jacques Ayadji était, jeudi 24 novembre 2022, l’invité du Journal Afrique, du média international France 24.

 

 Appelé à se prononcer sur l’actualité nationale, notamment la participation du parti Les Démocrates aux législatives du 8 janvier 2023, Jacques Ayadji a rétorqué que « le Bénin n’a jamais renoncé à l’esprit de la compétition ». Il a ainsi trouvé les Béninois trop émotifs, faisant allusion à ceux qui pensent que l’opposition était écartée des élections passées. Jacques Ayadji refuse de faire porter le chapeau d’une quelconque exclusion au Chef de l’État. En prouvant la bonne foi du président Patrice Talon, l’invité de France 24 a fait savoir qu’en 2019, le président Talon gêné ou préoccupé par cette non-participation de l’opposition à ces législatives, a rencontré la classe politique et les textes ont été assouplis pour sa participation aux joutes électorales. M. Ayadji s’est donc réjoui de constater qu’aujourd’hui, les textes pour lesquels Les Démocrates s’étaient offusqués hier, leur permettent d’être en lice. « De toutes les façons, pour le Parti Moele-Bénin qui prône l’inclusion et qui va aux élections législatives sous le signe de la fierté nationale par l’inclusion, nous sommes très heureux que finalement, ces partis de l’opposition acceptent de se conformer à la loi >>, a-t-il renchéri.

Lutte contre le terrorisme : « c’est l’affaire de tout le monde »

Sur la crise sécuritaire au nord du Bénin, le premier responsable du parti Moele Bénin soutenant les actions du pouvoir, explique que l’opposition n’a pas le choix que de se mettre dans la danse avec le pouvoir pour arriver à bout du terrorisme dans le pays. « En cas de danger, il n’y a pas d’opinion politique. Le terrorisme est devenu un mal régional. Un pays seul ne peut pas faire seul face à ce mal là », a-t-il martelé tout en indiquant que le Chef de l’État béninois a pris la mesure de la situation, et conséquemment on enregistre des initiatives avec ses pairs de la sous-région pour lutter efficacement contre ce fléau.

« La vraie exclusion est encore là »

A propos du programme de Moele Bénin, en lice pour ces législatives à venir, Jacques Ayadji soutient qu’ils vont œuvrer au niveau du parti pour corriger « la vraie exclusion » qui « est encore là » dans les textes qui régissent les élections et le jeu politique au Bénin. En effet, pour lui une frange de la population béninoise continue d’être marginalisée quant à leur participation au scrutin. M. Ayadji                                                                                                                annonce que Moele-Bénin va travailler pour que les millions de Béninois à l’extérieur et les personnes en situation de handicap exclus du jeu politique au pays retrouvent le sourire. « L’exclusion de plus de 80% de la population, Moele-Bénin veut travailler à ce que ça change. Moele-Bénin veut aussi travailler pour que la République créée en 1990 soit une république revue », a-t-il conclu.

 

J.G

Source : Matin Libre

About Post Author

Laisser un commentaire

Au quotidien

novembre 2022
L M M J V S D
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

Archives