Le sort des agents de l’Infosec après sa dissolution

Wilfried Léandre Houngbédji, Secrétaire général adjoint du gouvernement et porte-parole du gouvernement a indiqué les raisons de la dissolution de l’Institut de Formation Sociale, Economique (INFOSEC) ainsi que le sort réservé aux agents. C’est lors des échanges avec les journalistes vendredi 14 janvier 2021.

C’est « dans un souci d’optimisation et de rationalisation » que le gouvernement a décidé de clôturer l’Institut de Formation Sociale, Economique et Civique (INFOSEC), selon les explications de Wilfried Léandre Houngbédji. « Il n’y a pas que l’Infosec, il y a plusieurs structures comme cela. Vous avez dans des directions ou des ministères, des services qui objectivement n’ont plus leur raison d’être. Par ailleurs, d’autres structures sont entre-temps mises en place qui jouent efficacement ces rôles », ajoute le porte-parole du gouvernement. « Comme partout où le gouvernement de la Rupture (a pris une telle mesure, Ndlr), on a dû recourir à cette solution, les droits de ceux qui y sont seront payés. S’ils sont des fonctionnaires agents permanents de l’Etat, ils retourneront dans les ministères. S’ils sont des conventionnés leurs droits seront payés », a précisé le porte-parole du gouvernement en ce qui concerne le sort réservé aux agents de l’Institut.

L’INFOSEC a été dissout en conseil des ministres le mercredi 12 janvier 2022.

M. M.

Source : 24 Heures au Bénin

Laisser un commentaire

Au quotidien

janvier 2022
L M M J V S D
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Archives