Législatives 2023 / En attendant mardi 17h: Démocrates – Dgi: L’heure est désormais aux négociations

Pas d’autres observations de la Cena outre le défaut de trois quitus

Des cotisations spontanées pour soutenir le parti

L’actualité politique béninoise se cristallise de plus en plus autour des législatives du 8 janvier 2023. Notamment, au niveau du parti Les Démocrates. Participeront-ils ou pas ? C’est la seule question qui taraude beaucoup d’esprits surtout dans le rang de l’opposition radicale au régime de Patrice Talon, que cette formation politique représente. La source de ces questionnements légitimes se situe dans la non délivrance des quitus fiscaux de trois membres influents et premiers responsables du parti. Évalué à plus d’un milliard, tout indique que ce montant est loin d’être à la portée des concernés et même de cette formation politique, en quête d’une première bataille électorale. À l’heure où la Commission électorale nationale autonome ( Cena ) a déjà notifié au parti ses observations, son Vice-président, Nouréni Atchadé certifie qu’elles ne sont outre que ces défauts de trois quitus fiscaux. Joint à propos par notre rédaction ce jeudi 10 novembre, l’ancien député explique que le parti et en premier les concernés sont déjà en discussions. Ceci, dit-il, pour voir dans quelles mesures s’entendre, afin que les deux parties ne sortent blasées et lésées. Autrement, l’heure n’est plus, dans ses explications, à la contestation. Mais plutôt, à la négociation. Arriveront-ils dans cette nouvelle posture à tirer leur épingle du jeu ? Tout dépendra de la Dgi, rétorque l’ancien député. Convaincu que les impôts peuvent se négocier, l’obtention de ces quitus fiscaux en souffrance ne devrait plus être, explique l’homme, un chemin de croix si tant est que les intéressés s’engagent à trouver une solution commune et idoine, avec la Dgi. « Je rappelle que la situation fiscale des intéressés était à zéro au niveau des directions respectives où ils payent leurs impôts », précise-t-il. Quand on sait que cette même structure à travers son premier responsable a été ferme sur le sujet, il est évident que la situation de ce parti est beaucoup plus complexe. S’ils ont jusqu’à mardi 17 heures pour combler les insuffisances de leurs dossiers au niveau de la Cena, des cotisations spontanées naissent déjà dans le rang de certains militants, pour soutenir leurs leaders. Reste que le compte à rebours a commencé et n’attend pas.

J.G

Source : Matin Libre

About Post Author

Laisser un commentaire

Au quotidien

novembre 2022
L M M J V S D
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

Archives