L’empereur Owolobè traduit devant la Cour Constitutionnelle

Kabiessi Owolobè, l’Empereur mondial de la Fraternité Ogboni doit répondre à nouveau dans l’affaire de « coups et blessures » jugée en octobre 2021 au tribunal de première instance de Cotonou. L’affaire fait partie des dossiers inscrits au rôle du jeudi 07 avril 2022 à la Cour Constitutionnelle.

Un recours contre « l’empereur mondial des Ogboni pour traitement cruels, inhumains et dégradants » sera examiné, jeudi 07 avril 2022, par la Cour Constitutionnelle.

Le recours 1298-257-REC/21 du 22 Juillet 2021 a été introduit par les requérants, Angélo Landry Adelakoun, Romaric Jésukpégo Zinsou, Miguèle Houeto.

Le recours devant les sages de la haute juridiction fait suite au dossier de bastonnade d’un des collaborateurs de l’empereur mondial de la Fraternité Ogboni par des ministres de la Cour impériale.

Kabiessi Owolobè et huit de ses ministres avaient été interpellés. Les ministres ont été déposés en prison et l’empereur mondial placé sous convocation. Poursuivis pour « coups et blessures » et « complicité de coups et blessures », l’empereur mondial des Ogboni est relaxé au bénéfice du doute et les huit ministres ont été condamnés à 03 ans de prison ferme plus une amende de 200.000 FCFA le 26 octobre 2021 par le tribunal de première instance de Cotonou.

Mais Kabiessi Owolobè n’est pas encore au bout de ses peines. L’empereur mondial est attendu, le jeudi 7 avril 2022, à la salle des audiences publiques de la Cour constitutionnelle à la suite d’un recours pour « traitement cruels, inhumains et dégradants » relatif au même dossier.

M. M.

Source : 24 Heures au Bénin

Laisser un commentaire

Au quotidien

juillet 2022
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Archives