L’Epiphanie de la démocratie

En attendant le quitus final de la CENA, huit formations politiques, sont donc sur le départ, pour les prochaines législatives. C ‘est là déjà, une avancée remarquable. Ne serait-ce que par rapport à un passé récent, avec ses interminables listes de partis politiques, d’alliances et de contre alliances, de toute nature. Le chiffre actuel est déjà raisonnable, même si certains observateurs, prétendent qu’en réalité, il n’y a que trois ou quatre formations politiques, en compétition. Même dans ce cas, il faudra saluer la bravoure de ces ‘’leaders” politiques, qui se sont lancés dans la course aux obstacles, avec en tête, la célèbre formule des jeux olympiques : l’essentiel est de participer. La barre ‘’olympique”, fixée ici à 10%, a pourtant de quoi dissuader, les plus grands perchistes. Chapeau donc aux baroudeurs…Au nombre des huit formations politiques annoncées, on note avec appétit, la présence de chauds partisans du pouvoir, et des opposants les plus radicaux, au régime en place. Accompagnés bien sûr, par quelques OVNI politiques… Evidemment, il faut de tout pour faire un monde, ou plutôt pour faire la fête ! Car les campagnes électorales pour ces législatives, tomberont à pic, en pleine fêtes de fin d’années. Occasion donc, pour rencontrer de drôles de « pères Noël », dans nos villes et villages. Avec dans leurs sacs, des « petits souliers…et des bulletins de votes ». Et on imagine des réveillons, célébrés avec des sapins en baobab ; des guirlandes décorant des chevaux cabrés ; et des lumières vertes, rappelant celle de la statue de la liberté ! Mais au-delà du volet festif, c’est que les empoignades pour ces législatives, seront des plus rudes. D’autant que nombre d’acteurs politiques, jouent gros dans cette campagne. Entre mouvanciers, pariant sur l’avenir et leur devenir, tous les coups seront permis. Entre opposants, sortant d’un immense désert, on ne se fera pas de cadeaux. Parlant de cadeaux, notons que le jour du scrutin, sera aussi celui de l’Epiphanie. Cette fête chrétienne, commémorant la visite des rois mages, à l’enfant Jésus. L’Epiphanie, c’est avant tout, la manifestation de Dieu, parmi les hommes. Cela tombe bien. Elle consacrera aussi chez nous, la manifestation de la démocratie pluraliste, dans tous ses états. Cerise sur le gâteau, le scrutin de l’Epiphanie, apporte en gâteau surprise, une galette spéciale…du Roi : pour la première fois de notre histoire, nous aurons un parlement, comptant pas moins d’une trentaine de femmes ! Pas miraculeux ça ? Alors, « comme les rois mages, en Galilée, suivons des yeux, l’Etoile du berger », ou plutôt de la bergère !

Tafè.

Source : 24 Heures au Bénin

About Post Author

Laisser un commentaire

Au quotidien

décembre 2022
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Archives