les acteurs s’activent pour approvisionner les cantines essentiellement à bases de produits locaux

Le Programme alimentaire mondial (PAM) au Bénin a organisé, les 28 et 29 avril 2022, un atelier sur la chaîne d’approvisionnement des cantines scolaires en vivres locaux au Bénin. La rencontre a réuni à Azalai hôtel de Cotonou l’ensemble des parties prenantes de la chaîne d’approvisionnement.

C’est le Directeur de cabinet du ministre de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche Dossa Aguèmon, qui a, aux côtés du Représentant résident du PAM Guy Adoua et d’autres personnalités, procédé à l’ouverture officielle des travaux.

Les travaux de l’atelier sur la chaîne d’approvisionnement des cantines scolaires en vivres locaux au Bénin ont permis aux participants de définir les bases pour une cantine scolaire essentiellement basée sur la production locale.

Le Programme national d’alimentation scolaire intégré (Pnasi), étant à mi-parcours, le Gouvernement du Bénin et le PAM ont convenu de conjuguer leurs efforts pour mieux cerner la question de l’approvisionnement des écoles à partir de la production locale.

C’est donc pour relever ce défi cher au Président Patrice Talon que le PAM a réuni, autour d’un atelier, les parties prenantes du Pnasi, des acteurs du secteur de l’agriculture et de contrôle de qualité, des représentants des producteurs, des représentants des Ptf et de la société civile et une délégation du Centre d’excellence régional contre la faim et la malnutrition (Cerfam) et du PAM venue du Bureau pays, du bureau régional et du siège.

Ainsi, deux jours durant, ces différents acteurs ont ensemble défini les étapes et le rôle de chaque acteur le long de la chaîne d’alimentation scolaire afin de parvenir progressivement à une cantine scolaire endogène.

Les participants ont entre autres : retenu de façon consensuelle les options claires et pratiques adaptées au contexte du Bénin et se sont accordés sur les différentes modalités ainsi que le calendrier de mise en œuvre.

La rencontre a été appuyée par des experts du Bureau régional, du siège du PAM et du Cerfam.

Le Représentant résident du PAM Guy Adoua a démontré que l’alimentation scolaire basée sur la production locale, est l’une des principales mesures, capables de favoriser l’accès et le maintien des apprenants à l’école. Elle contribue aussi à la promotion de l’agriculture grâce aux achats locaux. Selon lui, dans le cadre du développement du modèle national d’alimentation scolaire, le modèle d’acquisition de vivres est une composante clé.

Cet atelier précise-il, offre l’occasion pour poursuivre les réflexions en identifiant des besoins en renforcement de capacités nationales et sur le développement du modèle national d’alimentation scolaire, en vue de la consolidation des acquis sur la chaîne d’approvisionnement des cantines scolaires en produits locaux.

Cette thématique interpelle tous. C’est pour cette raison que le PAM a sollicité et obtenu la participation d’experts non seulement du Bureau Régional et du Siège du Programme mais aussi du Cerfam, a-t-il souligné. Ouvrant les travaux de cet atelier, le Directeur de cabinet du ministre de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche a rappelé que l’alimentation des cantines scolaire à base de produits locaux s’inscrit dans le Programme d’actions du Gouvernement pour la période 2021-2026. Il a souligné que ces deux jours d’atelier offrent aux acteurs impliqués dans le mécanisme d’approvisionnement, l’occasion de réfléchir à trouver les solutions les plus adaptées pour redynamiser et renforcer le système d’approvisionnement des cantines scolaires en vivres locaux au Bénin.

A l’en croire Dossa Aguèmon, les conclusions issues des travaux de cet atelier vont servir de référence pour définir les bases pour une cantine scolaire essentiellement basée sur la production locale en prélude à l’élaboration du modèle national d’alimentation scolaire dont le processus a été lancé en 2020.

Il a, pour finir, appelé chaque partenaire du programme à jouer convenablement son rôle pour une meilleure opérationnalisation de l’option d’approvisionnement des cantines à partir de la production locale en vue d’assurer la durabilité du Pnasi.

M. Guy adoua a dans son intervention réaffirmé la disponibilité du PAM à appuyer le gouvernement du Bénin dans la recherche de solution durables pour promouvoir l’alimentation scolaire basée sur la production locale.

Juliette MITONHOUN

Source : 24 Heures au Bénin

Laisser un commentaire

Au quotidien

juillet 2022
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Archives