Les clarifications de Romain da COSTA

Le président du Haut conseil des béninois de l’extérieur (HCBE) a tenu mardi 09 janvier 2023 au siège de l’organisation à Cotonou, une séance d’échanges avec les Conseils des béninois de l’extérieur (CB). Au cours de la rencontre marquée par la présence de journalistes, Romain da COSTA a fait le bilan de ses actions durant la période 2019-2022, et présenté les perspectives pour l’année 2023. Il s’est prononcé à l’occasion sur le dualisme instauré par une frange de béninois de l’extérieur au sein de l’organisation.

Le seul bureau officiel du Haut conseil des béninois de l’extérieur, et connu de tous, c’est bien celui présidé par Romain da COSTA. Il l’a réitéré au cours d’une rencontre lundi 09 janvier 2023 à Cotonou. Elu en 2016 pour présider l’organisation, il rappelle l’avoir trouvée dans un état de « décrépitude avancé » ; les sections étant dit-il, laminées par le regroupement des associations des béninois de chaque pays. L’une des actions importantes fut l’Assemblée générale (AG) de 2016 à laquelle tous les béninois de l’extérieur et toutes les associations des béninois de l’extérieur ont pris part. Du fait de la « pagaille d’une minorité », informe le président, l’édition de 2017 n’a pas eu lieu, et ce n’est qu’en 2018 qu’une autre AG a été convoquée à la demande du ministre des affaires étrangères, a-t-il rappelé. Au cours de cette Assemblée générale informe Romain da COSTA, le projet de refondation du HCBE a été présenté au conseil des béninois de l’extérieur, et une résolution approuvée par les deux camps, a été prise. « Notre volonté, c’est de sortir du carcan des sections moribondes des HCBE dans les pays, et ouvrir nos bases au consensus des associations de béninois pays par pays », disait la résolution.

En vue de l’organisation au mois d’août de l’AG de 2019, explique le président, toutes les sections devraient apprêter leurs cotisations à la date du 31 mars. Les différentes sections devraient également se réunir et désigner de façon consensuelle leurs membres afin que les participants à l’AG soient des représentants légitimes de béninois et associations de chaque pays, et non une poignée de gens cooptés. Mais à la date du 31 mars 2019, rien n’y fit, a-t-il informé déplorant le dualisme qu’une frange de béninois de l’extérieur a voulu instaurer. Afin d’y mettre fin, un huissier de justice a été saisi, et le bureau officiel qu’il préside a été restauré.

Romain da COSTA a présenté aux participants au cours de la séance, les actions mené depuis 2019.

Bilan des actions menées sur la période 2019-2022

Parlant de son bilan sur la période indiquée, le président du HCBE a évoqué entre autres, la mise en place d’un comité scientifique composé de 140 personnes environ ; la mise en place d’une commission de loi pour revisiter les textes du HCBE, ce qui, souligne-t-il, a conduit à l’AG d’août 2022 ; la mise en place d’une commission dite IT (Internet et Technologie) grâce à laquelle certains outils ont été créés.

Grâce à la commission DAF chargée des affaires administratives et du fonctionnement du HCBE, plusieurs projets ont été réalisés. Le président du HCBE a cité à titre illustratif, la création d’une plateforme électronique, la mise en place des CB dans les pays, la création d’une plateforme électronique qui regroupe plusieurs autres plateformes à savoir la plateforme des étudiants béninois de l’extérieur, la plateforme des médecins béninois vivant à l’étranger, etc, et qui seront reliées au ministère des affaires étrangères. A toutes ces actions, s’ajoutent l’appel au soutien COVID-19 en appui au gouvernement ; le don d’ambulances aux communes de Bopa et d’Ifangny (40 millions francs CFA), et bientôt Sèhouè.

Le HCBE suivant les explications de son président a par ailleurs accompagné des initiatives de lutte contre le cancer du sein, noué des partenariats avec une structure ophtalmologue pour le dépistage et le contrôle oculaire, organisé le salon des jeunes entrepreneurs afin d’encourager les jeunes à l’entrepreneuriat, ainsi qu’un partenariat avec les femmes entrepreneures.

Outre ces diverses actions, Romain da COSTA a annoncé l’arrivée très bientôt d’autobus pour l’université, les associations, et le HCBE. Des actions que des représentants ont témoigné.

Quelques témoignages de conseil de béninois de l’extérieur

Marouf IDRISSOU, président du Conseil des béninois de l’Allemagne a salué les efforts du président Romain da COSTA et invité le gouvernement à prendre en main le dossier relatif au dualisme du HCBE. « Nos frères qui se disent HCBE ne sont pas des ennemis, mais il faut que le problème soit réglé, qu’on puisse s’asseoir autour d’une table […] parce que au finish, c’est le Bénin qui gagne », a-t-il confié.

Comme lui, Jules YAMONCHE représentant la Russie a regretté le dualisme noté et salué les efforts du président da COSTA. Convaincu du patriotisme des uns et des autres, il se dit que les béninois trouveront les moyens pour se réunir et régler les problèmes. « Romain da COSTA n’est pas venu par hasard à la tête du HCBE. C’est quelqu’un qui s’est investi, qui a travaillé et noué des partenariats avec des mairies béninoises et françaises », a témoigné le professeur d’université.

Pour Georges LEROUX, président de Bénin diaspora USA, au sein des CB, il y a trop de problèmes et au niveau de la faîtière, on n’a pas besoin d’en ajouter. « Le mouvement associatif n’est pas un tremplin politique. Ramenons la balle à terre et essayons de nous réunir pour construire cette nation », a-t-il conseillé.

Avant le mot de clôture de Dénis ASSONGBA, ambassadeur des rois et de la culture traditionnelle dans le monde, le président du HCBE a souligné que ce qui préoccupe, c’est l’intérêt des béninois de l’extérieur. « Etant donné qu’il y a crise, nous sommes prêts à mettre la balle à terre et à inviter tout le monde à compétir », a-t-il indiqué avant d’évoquer la perspective pour l’année 2023. « La pierre angulaire de notre action, nos perspectives en 2023, c’est d’être au contact des autorités et de les convaincre pour l’organisation du symposium des béninois de l’extérieur pour que tous ceux qui pensent qu’ils peuvent représenter la diaspora se réunissent sous l’égide du gouvernement et que légitimement, un nouveau président puisse sortir et soit respecté », a souhaité Romain da COSTA.

F. A. A.

Source : 24 Heures au Bénin

About Post Author

Laisser un commentaire

Au quotidien

janvier 2023
L M M J V S D
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Archives