Les explications du directeur régional de la douane Borgou-Alibori

Dans un entretien accordé à la Télévision nationale, le directeur régional de la douane Borgou-Alibori, Francis Koto Gbian a apporté des clarifications sur la course poursuite ayant occasionné un mort dimanche 10 avril dernier à Parakou.

Selon le directeur régional de la douane Borgou-Alibori, la brigade des douanes de Parakou a reçu l’information selon laquelle 02 véhicules en provenance de Tchaourou transportaient des marchandises de fraude. Aussitôt, une équipe a été envoyée sur le terrain pour les intercepter. L’un des deux véhicules transportant des produits pétroliers s’est soumis aux injonctions des agents de la douane.

Par contre, le second qui transportait des sucreries n’a pas obtempérer. Ce qui a occasionné une courte poursuite à partir des logements sociaux de Bèyèrou, en direction de la ville de Parakou. Au cours de cette course, le conducteur du véhicule poursuivi a tout fait pour empêcher la douane de le dépasser, et ce, jusqu’au rond-point Hubert Maga.

Arrivée sur ce carrefour, il a fait demi-tour, pour reprendre la direction de Tchaourou. Et c’est arrivé au niveau de la station EWEL que le véhicule de la douane a engagé un dépassement ; mais le taximan l’a coincé sur le côté gauche. Ce qui a occasionné son renversement. Selon le colonel Gbian, le véhicule accidenté avait à son bord 03 passagers. Le conducteur a pris la fuite aussitôt que le drame s’est produit. Il n’y a pas eu de blessés, a-t-il rétorqué en réponse aux rumeurs qui en font état.

Selon le directeur régional Borgou-Alibori, toute l’administration de la douane à travers son directeur général a déploré cette situation qui est survenue dimanche dernier, et présenté ses condoléances à la famille éplorée. A l’en croire, ce drame pouvait être évité si certaines conditions étaient remplies. Le dossier fait-il savoir, est déjà à la justice et les responsabilités seront situées.

La douane n’est pas l’ennemi des populations ; elle est plutôt à leur service, et œuvre à renflouer les caisses de l’État, a souligné le directeur régional avant de rassurer que des dispositions sont prises pour éviter à l’avenir de pareilles situations.

Francis Gbian invite les populations à collaborer avec les agents de la douane pour éviter ces genres de situations.

Dimanche 10 avril dernier, un accident mortel est survenu à Parakou lors d’une course poursuite entre agents de douane et contrebandiers. Le bilan fait un mort.

F. A. A.

Source : 24 Heures au Bénin

Laisser un commentaire

Au quotidien

juillet 2022
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Archives