Les PME peinent à accéder au marché public

Facilités en matière de création d’entreprise, Création d’un guichet unique, mise en place de mécanismes pour répondre au besoin d’accès au financement…Plusieurs initiatives du gouvernement du président Talon visent à promouvoir les Petites et Moyennes Entreprises (PME) béninoises. L’élan du gouvernement est freiné à cause de pratiques à la peau dure.

Les Petites et Moyennes Entreprises (PME) quoique représentant près de 90% du tissu économique font face à de nombreuses difficultés en matière de financement. Le gouvernement a décidé de faciliter la tâche à ces PME/PMI à travers les réformes entreprises. C’est dans ce cadre que des dispositions facilitant l’accès au financement ont été adoptées en l’occurrence la Loi N°2022-29 du 20 décembre 2022 relative au crédit-bail, un mécanisme de financement promu dans l’Union Economique Monétaire Ouest-Africaine (directive de l’UEMOA en date du 24 juin 2016).

Fidèle à son ambition d’orienter les PME vers des opportunités, le gouvernement a autorisé en Conseil des ministres, la création de l’Agence de Développement des Petites et Moyennes Entreprises.

Le rôle du Guichet consistera, selon le Conseil des ministres du 23 mars 2023, à : « orienter et suivre ces entreprises vers les meilleures opportunités d’assistance et de financement aux plans local, sous-régional et international ; être l’interface entre les PME existantes ou celles nouvellement créées et l’Etat ; recenser et accompagner les entreprises à fort potentiel de croissance ; identifier et mettre en œuvre des mesures de soutien ou d’aide à la restructuration et au développement des entreprises, notamment celles en difficultés ; promouvoir des outils et produits financiers adaptés aux besoins des PME ; analyser les performances de structures et programmes d’appui ».

Malgré cette volonté affichée du gouvernement de donner des opportunités aux PME, bon nombre d’entre elles peinent à accéder au marché public. Et pour cause, certaines Personnes Responsables des Marchés Publics (PRMP) au niveau des structures publiques et déconcentrées de l’Etat sont décidées à compliquer la tâche au PME lors des attributions de commande publique. Les conditions d’attribution de petits marchés ne sont souvent pas rendues publiques pour permettre l’égal accès des Petites et Moyennes Entreprises.

Tout porte à croire que les PRMP continuent de recevoir des instructions ou de faire des achats en gros malgré les dispositions en vigueur en République du Bénin en matière de commande publique.

Plusieurs responsables des Marchés publics ont été déjà sanctionnés par l’Autorité de Régulation des Marchés Publics (ARMP). Bon nombre de décisions du régulateur des marchés publics donnent raison aux PME. Toutes chose qui ne contribuent pas à l’accès au marché public.

M. M.

Source : 24 Heures au Bénin

Laisser un commentaire