Les travailleurs de la CSTB exigent l’amélioration des conditions

La Confédération syndicale des travailleurs du Bénin (CSTB) était dans les rues de Cotonou ce dimanche 1er mai 2022, fête du travail. Kassa Mampo et ses camarades ont exigé au cours du sit-in organisé à la Bourse du travail, l’amélioration des conditions de vie des travailleurs.

La CSTB a renoué ce dimanche 1er mai 2022 avec l’une de ses vieilles habitudes. Celle qui consiste à célébrer la fête du travail dans les rues. La fête du travail selon l’organisation syndicale, est une occasion pour se souvenir de tous ceux qui sont tombés dans les combats pour la liberté, et le pain. C’est également une occasion de bilan des luttes précédentes afin de mieux engager celles à venir pour la satisfaction totale des revendications.

Au terme de la marche pacifique qui démarré du boulevard des armées, l’Unafrica pour échouer à la Bourse du travail, les travailleurs ont exigé 60% de revalorisation du SMIG, et le maintien du principe de hiérarchisation des salaires. La CSTB a aussi exigé au cours du sit-in, « une revalorisation substantielle et immédiate et sans condition des salaires », le paiement des rappels et bien d’autres.

Kassa Mampo dans son intervention n’a pas occulté la situation des travailleurs arbitrairement emprisonnés, et la satisfaction des revendications des hommes en uniforme frappés selon lui, par plusieurs actes d’injustice, et la prise en charge de tous les retraités à la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS).

Après avoir réaffirmé l’engagement de la CSTB à défendre toujours et partout les revendications des travailleurs, Kassa Mampo a invité ces derniers à la mobilisation générale afin de poursuivre la lutte.

Depuis environ deux ans, la CSTB n’a plus fêté le 1er mai dans les rues.

Source : 24 Heures au Bénin

Laisser un commentaire

Au quotidien

juillet 2022
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Archives