L’ombre de Tévoèdjrè

Mini conférence de forces vives de la nation, mercredi au Palais de la Marina. En effet, l’audience accordée par le Chef de l’Etat, aux anciens présidents de l’Assemblée nationale, a ravivé bien de souvenirs. Surtout qu’elle fut suivie d’une rencontre, entre le président Talon, et son illustre prédécesseur, Nicéphore Soglo. Si rien n’a encore filtré, des différents conciliabules, toujours est-il que, les belles images qu’ils ont renvoyées à l’opinion nationale, sont déjà des plus rassurantes. Ironie de l’histoire, en ce même mercredi, circulait abondamment sur les réseaux sociaux, une vidéo du regretté ‘’renard de Djrègbé”, Albert Tévoèdjrè. L’homme invitait à l’humilité, pour « donner un repère à ce pays » ; oui, à l’humilité, parce que disait-il, les hommes sont par essence, précaires et révocables. C‘est ainsi que l’unique grand souvenir, que le professeur Tévoèdjrè garde du général Kérékou, qu’il a depuis rejoint dans les cieux, est son humilité légendaire. Mathieu Kérékou, de l’avis du professeur, était « sincère, dans sa volonté de servir ce pays ». Humilité et précarité, sont sans aucun doute, deux maîtres mots, qui ont présidé aux audiences de ce mercredi, au Palais de la Marina. En effet, c’est à n’en point douter, par humilité, que des liens ont été renoués, entre les présidents Soglo et Talon. Chacun de ces deux personnalités, avait de multiples et multiformes raisons, de vouer aux gémonies, son vis-à-vis. C’est encore par humilité, qu’on a pu voir regrouper, en une même audience, tous les présidents passés et présents, de notre Assemblée nationale. Ils ne sont pas, les meilleurs partenaires politiques du monde ; bien de guerres fratricides ou de tranchées, les ont opposées. Laissant dans les cœurs,d’immenses rancœurs… Humilité et précarité. Dans son message d’outre-tombe d’hier, feu Albert Tévoèdjrè disait que, « l’Histoire est la maîtresse d’une vie ». Et quoi qu’on fasse, « il faut monter sur les épaules des anciens, pour voir plus loin qu’eux ». Le Chef de l’Etat, est dans l’obligation de retenir cette leçon. Et il est d’ailleurs bien placé, pour prendre appui sur les épaules de l’Histoire, aux fins de scruter l’avenir…Surtout dans ce monde d’après pandémie, et de guerre ‘’mondiale” en Ukraine ; un monde qui, d’après le rapport Cyclope, bible française des marché mondiaux, ne sera plus jamais le même. Tant il sera marqué, par une rupture fondamentale, de la géopolitique mondiale. Le monde change. Notre pays aussi. La grosse crise, que traverse actuellement le monde, interpelle chacun de nos dirigeants. D’hier, d’aujourd’hui, et de demain. Comme aime à le répéter, l’ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo, « face à nos contradictions, asseyons-nous et discutons ».De la discussion jaillit la lumière. Les ennemis irréductibles d’aujourd’hui, seront peut-être des alliés inconditionnels de demain. Humilité donc à tous les étages. Car en définitive, vanité des vanités…
Tafè

Source : 24 Heures au Bénin

Laisser un commentaire

Au quotidien

juillet 2022
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Archives