Macron, Poutine, et les ‘’influenceurs”

Entre deux frappes sur l’Ukraine, Vladimir Poutine a donc eu le temps, de saluer la réélection du président français. A l’instar des chefs d’Etats africains, qui, pour de raisons différentes, se sont empressés de s’acquitter de cette formalité. Le Bénin n’est pas du ‘’pré-carré » français. Voici sans doute pourquoi, Patrice Talon, peut souhaiter sans aucun « complexe », une relation « décomplexée, et efficace » avec la France. Tout est dit. Le Chef de la junte malienne, lui non plus, n’a aucun ‘’complexe” avec la France. Il a peut être félicité Macron, selon les usages diplomatiques. Mais c’est pour aussitôt accuser l’état-major de l’armée française, « d‘espionnage et de subversion » dans le centre du Mali ; c’est pour encore, dès le lendemain, faire suspendre définitivement au Mali, la diffusion des deux chaînes du groupe France Médias Monde : France 24 et RFI. Ces deux médias sont accusés de jouer au Mali, le même rôle que la tristement célèbre ‘’radio mille collines ‘’ au Rwanda, durant le génocide ! Evidemment, on aura grand mal, à déplorer la décision de l’instance de régulation du Mali, lorsque l’on sait que la France, et l’Union Européenne, ont suspendu la diffusion sur leur espace, des chaînes Russia Today (RT), et Sputnik. Ces deux médias russes, sont considérés comme des relais en Europe, de la propagande de Poutine ! Alors ? Il est une évidence, qu’une certaine France, n’a pas bonne presse en Afrique, de nos jours. Et le dossier du contentieux, est des plus volumineux. Pire, le ‘’french bashing”, désormais à la mode dans des pays francophone, est aussi un excellent fonds de commerce, sponsorisé par des ‘’libérateurs” intéressés. C’est ainsi que de très célèbres ‘’influenceurs” africains, travaillent sous la coordination, et surtout le financement, de grands « entrepreneurs d’influences ».Le plus célèbre d’entre eux, est sans doute, Evgueni Prigojine. Cet oligarque russe, membre du premier cercle de Poutine, est présenté par des médias occidentaux, comme un « ‘industriel de la désinformation » (Rien que ça). Il est, ajoute-t-on, le grand financier des associations, médias et activistes locaux, en Afrique comme ailleurs. Au nombre de ses « ouvriers » réputés, on compte la suissesse d’origine camerounaise, Nathalie Yamb, le malien Adama Ben Diarra dit ‘’Ben le cerveau”, et le franco-béninois…Kemi Seba, de son vrai nom, Gilles Robert Capo Chichi. Tous connus, pour leur dénonciation sans concession, du colonialisme, du néo-colonialisme, de l’impérialisme, du franc CFA et j’en passe…. En somme, de véritables nouveaux ‘’Che Guevara”, guerroyant dans le maquis touffu des réseaux sociaux. Mais au fait, c’est quoi leur projet ? Remplacer le coq gaulois, par l’ours russe ? Dans ce cas, ‘’le péril jaune” aussi menace. Avec des chinois en embuscade, et des japonais au tournant. Finalement, 50ans après la disparition de Kwame Nkrumah, la question reste sur la table : A quand l’Afrique ? Et dire qu’on raconte qu’elle a un « incroyable talent » ! De soumission ?

Tafê

Source : 24 Heures au Bénin

Laisser un commentaire

Au quotidien

juillet 2022
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Archives