Maroc: condamnée à un an de prison, la journaliste Hajar Raissouni graciée par Mohamed VI

Au Maroc, la journaliste Hajar Raissouni sera libre de ses mouvements dans quelques heures. Condamnée à un an de prison, Hajar Raissouni et coaccusés vont retrouver leur liberté suite à la grâce royale de Mohamed VI.

Le Roi Mohamed VI a gracié ce mercredi la journaliste Hajar Raissouni qui avait écopé de douze mois de prison dans une affaire d’avortement illégal et de relations extraconjugales. Selon un communiqué royal relayé par Maroc diplomatique, la grâce concerne aussi le fiancé de la journaliste, le gynécologue, l’anesthésiste et la secrétaire médicale qui avaient aussi été condamnés. «

Cette grâce Royale s’inscrit dans le cadre de la compassion et la clémence reconnues au Souverain et du souci de SM le Roi de préserver l’avenir des deux fiancés qui comptaient fonder une famille conformément aux préceptes religieux et à la loi, malgré l’erreur qu’ils auraient commise et qui a conduit à cette poursuite judiciaire » indique le communiqué.

Arrêtée le 31 août puis condamnée le 30 septembre, Hajar Raissouni avait dénoncé un procès politique après la sentence. Son arrestation a provoqué de vives polémiques au Maroc et a relancé le débat sur l’épineux sujet du droit à l’avortement. Les défenseurs des droits humains plaident pour la dépénalisation de l’avortement dans le royaume chérifien.

L’article Maroc: condamnée à un an de prison, la journaliste Hajar Raissouni graciée par Mohamed VI est apparu en premier sur BENIN WEB TV .

Au quotidien

septembre 2020
L M M J V S D
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

Archives