Mondial de football/Destination Qatar 2022: A la découverte du pays hôte, aux heures de l’indépendance…

Du 20 novembre au 18 décembre 2022, le Qatar va accueillir la 22e édition de la Coupe du monde de football. Un événement sportif qui va rassembler durant plusieurs jours, 32 nations notamment le pays hôte dont nous allons à sa découverte. Dans ce numéro 3 de «Destination Qatar 2022», nous aborderons les moments de l’indépendance du Qatar.

En effet, la Deuxième Guerre mondiale (du 1er septembre 1939 au 2 septembre 1945) a remis en question l’influence des Britanniques sur leur Empire, quand l’Inde devient indépendante en 1947. L’incitation à un retrait semblable des émirats du Golfe s’accélère pendant les années 1950, et les Britanniques accueillent bien la déclaration d’indépendance du Koweït en 1961. En 1968, le Royaume-Uni déclare l’abandon des rapports de protectorat avec les principautés du Golfe. Ce qui permet au Qatar de s’unir aux huit autres états alors sous protectorat britannique (les sept actuels Émirats arabes unis et Bahreïn) avec l’intention de former une Fédération d’émirats arabes. Malheureusement, jusqu’en juillet 1971, le Qatar, Bahreïn et les sept autres Etats n’ont pu s’entendre sur les clauses de l’union, alors que la date du traité de relation britannique se rapprochait inévitablement (fin de l’année 1971).

Aux heures de l’indépendance…

Du coup, le Qatar demande l’indépendance en tant qu’entité séparée, et devient, en pleine indépendance, l’Etat du Qatar, le 3 septembre 1971. Dès cet instant, la plupart des Etats arabes, le Royaume-Uni, et les Etats-Unis sont parmi les premiers pays à reconnaître le Qatar, et l’Etat gagne promptement la permission d’entrer au Conseil des Nations unies et de la Ligue arabe.

Après l’indépendance, une succession d’émir

Membre de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) entre 1961 et 2018, membre associé de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) depuis le 13 octobre 2012 sans être passé par le statut d’observateur, le Qatar devient ainsi, en pleine indépendance, l’Etat du Qatar le 3 septembre 1971. Aux soleils des indépendances du Qatar, le cheikh Khalifa Ben Hamad Al Thani (né le 17 septembre 1932 à Al Rayyan et décédé le 23 octobre 2016 à Doha, membre de la dynastie Al Thani), fut émir du Qatar de février 1972 à 1995. Alors qu’il était en vacances en Suisse, il a été renversé en juin 1995 par son fils, le cheikh Hamad Ben Khalifa Al Thani, né le 1er janvier 1952 à Doha. Il devient émir du Qatar cette même année (1995) et poursuit les réformes politiques et économiques entamées par son père.

Diplômé de l’Académie royale militaire de Sandhurst en 1971, il reprochait notamment à son géniteur d’avoir toujours préféré son frère et d’avoir voulu empêcher son mariage avec Moza Bint Nasser al-Missned, fille d’un opposant politique. Après une tentative ratée de retour en 1996 de son père qui reçut le soutien de l’Arabie saoudite, il vécut en exil en France puis en Italie jusqu’à son retour au Qatar en 2004. Pendant ce temps, le cheikh Hamad Ben Khalifa, avec l’aide de son ami Yamin Sajie, entreprend la modernisation du pays.

Mais en 2013, il abdique au profit de son fils Tamim Ben Hamad Al Thani, né le 3 juin 1980 à Doha. Qui est Tamim Ben Hamad Al Thani ? La suite dans la prochaine parution…

 

Réalisation : Abdul Fataï SANNI

Source : Matin Libre

About Post Author

Laisser un commentaire

Au quotidien

décembre 2022
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Archives