Mono: Le CDCC préoccupé de la situation vaccinale contre la covid-19

Lokossa, 21 Janv. 2022(ABP) – Le conseil départemental de concertation et de coordination (CDCC) du Mono, s’est intéressé jeudi à l’occasion de sa première session ordinaire de l’année 2022, à la situation de la couverture vaccinale contre la covid-19, une situation sanitaire qui classe malheureusement le département du Mono au dernier rang dans le classement périodique publié par le gouvernement dans le cadre de la campagne de vaccination accélérée déclenchée depuis quelques semaines sur l’ensemble du territoire national.

 

Le département du Mono au premier passage, a laissé entendre le directeur départemental de la santé, Etienne Hounkonnou, avait atteint un taux de couverture vaccinale de 70,59% contre 41,18 % au deuxième passage. Les fortes réticences a-t-il indiqué, « sont notées dans les communes de Houéyogbé et de Bopa parce que les gens ne veulent pas du tout se faire vacciner dans ces deux communes ». Jusqu’à la date du mercredi 19 janvier, cinquième jour de la troisième campagne de vaccination accélérée, le département, a fait savoir le DDS, « est à un taux de 2% alors que dans d’autres départements, le taux avoisine déjà 20% », ce qui, a-t-il précisé, «  classe le Mono à la dernière position ».

Pour le directeur départemental de la santé du Mono, les causes principales des faibles performances notées, sont liées entre autres aux fausses informations sur le vaccin, défaut d’engagement de plusieurs élus locaux et des leaders, l’absence d’accompagnement des chefs de village aux équipes de mobilisations sociales, menace d’agression envers les équipes de vaccination dans certaines localités, non exigence du pass vaccinal dans les administrations locales du Mono.

A en croire le préfet Bienvenu Milohin, le résultat et le tableau que présente le département du Mono en termes de couverture vaccinale contre la covid-19  n’est pas reluisant. Selon le préfet, le dispositif évalué a permis d’appréhender beaucoup de failles à ce niveau. Selon lui, l’engagement a été pris pour retrouver tous les acteurs afin d’améliorer les failles et de les corriger pour rattraper le train parce que, fait-il remarquer, «  nous restons encore à la queue en termes de couverture vaccinale ». « Si on compare le Mono aux autres départements, ce n’est pas bon par rapport aux efforts que nous déployons en ce qui concerne le leadership que nous imprimons à la tête du département pour nous retrouver à la queue de ce classement » a-t-il regretté. Pour remédier à cet état de chose, le préfet a rassuré  que les jours à venir, et les maires, les chefs d’arrondissements, les chefs de villages et le personnel sanitaire, seront mis à contribution pour améliorer sensiblement ce tableau.

 

abp.info

Source : Matin Libre

Laisser un commentaire

Au quotidien

avril 2022
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

Archives