Numérique et digitalisation au Bénin: 2023, année de passage à l’échelle

Le ministère de l’économie numérique et de la digitalisation a organisé vendredi, 03 février 2023, la cérémonie de présentation de l’agenda 2023 du secteur. “Impact, renforcement de la résilience, passage à l’échelle, seront les maitres-mots de cette année 2023 dans le secteur du numérique et de la digitalisation. 2023 sera l’année de la mise en œuvre de la Stratégie nationale d’intelligence et des mégadonnées (Sniam) et de la poursuite de nombreux chantiers tels que le déploiement des salles numériques et e-services, le cadre règlementaire notamment le code du numérique, la loi sur la radiodiffusion numérique et la protection des données. L’extension des sites mobiles et la phase pilote de la 5G, seront également des points marquants de l’année 2023“ renseigne le site du ministère. L’occasion pour la ministre Aurelie Adam Soule Zoumarou d’annoncer également deux réformes majeures à savoir la mutualisation des travaux de construction d’infrastructures passives et l’insertion de la formation aux compétences numériques minimales dans les cursus de formations classiques et de certification. “Dans le secteur des médias, l’accent sera mis sur la poursuite de la modernisation de l’Ortb, le lancement de la chaîne A+ Bénin, la mise en place d’un cadre pour l’organisation du secteur de la publicité et le lancement de la TNT avec la mise sur le marché des décodeurs. Pour rappel, les crédits alloués au Ministère du numérique et de la digitalisation au titre de l’exercice budgétaire 2023, s’élèvent à trente et un milliards soixante-quinze millions quatre-vingt-un mille (31 075 081 000) FCFA soit 9 003 433 000 F CFA pour les dépenses ordinaires et 22 071 648 000 F CFA pour les dépenses en capital. Les principales actions envisagées sont : l’extension de la couverture mobile dans les zones rurales et la mise en place de points numériques communautaires dans les communes éligibles qui n’en sont pas encore pourvues ; l’élaboration et le développement de nouveaux curricula de formation pour l’enrichissement de l’offre de formation de l’école des métiers du numérique ; le développement et la promotion d’applications d’intelligence artificielle et de gestion des données utiles aux programmes nationaux ; la poursuite de la mise en œuvre du Smart Gouv à travers la sécurisation et le renforcement la généralisation de la gestion électronique des courriers et des documents ; la mise en œuvre des activités relatives à la transformation numérique des collectivités locales“ renseigne le ministère dans une publication.

 

A.B

Source : Matin Libre

Laisser un commentaire