Octobre, mois rose: Enabel sensibilise son personnel sur les cancers féminins

Le 19 octobre est la journée du cancer féminin. Mais c’est tout le mois d’octobre qui est consacré à la campagne de sensibilisation contre les cancers féminins. Vendredi 21 octobre 2022, le personnel de l’Agence belge de développement (Enabel) a été entretenu sur les méfaits des cancers féminins et le dépistage comme seul moyen de prévenir à temps le mal.

 

Trois activités ont marqué la journée du vendredi 21 octobre consacrée à la campagne de mobilisation, information et sensibilisation organisée par l’Agence belge de développement (Enabel) à l’endroit de son personnel. C’est par une marche, « la marche du cœur » sur près de 10km, que les activités ont démarré. Près de 90 personnes ont pris part à la marche qui a duré 1h30mn. La journée s’est poursuivie avec une projection vidéo, réalisée par le projet EQUITE, sur le cancer du col de l’utérus. Elle a été commentée par le Dr gynécologue Rachidi Imorou Sidi, venu de Parakou pour la cause. On retient que le cancer du col de l’utérus est une maladie sexuellement transmissible. Il tue. Son traitement est très lourd et 80% des cas dépistés sont déjà à un stade avancé. D’où la nécessité pour la femme, à partir de 25 ans, de se faire dépister au moins une fois l’an.

Dr Rachidi Imorou Sidi a ensuite présenté une communication sur les cancers gynécologiques et mammaires. Il a mis un accent particulier sur le cancer du sein, 1er cancer mondial. De nos jours, de plus en plus de jeunes femmes développent cette maladie. Les facteurs favorisants sont l’obésité, la grossesse tardive, l’absence d’allaitement (la nulliparité), etc. Il a aussi parlé des autres types de cancer que sont le cancer de l’endomètre chez la femme ménopausée, le cancer de l’ovaire, le cancer de la vulve, du vagin, des trompes. « Toutes les femmes doivent faire l’autopalpation du sein chaque mois pour voir s’il n’y a pas d’anomalie au niveau de leur sein. Ensuite, il y a l’examen chez le professionnel de santé, la sage-femme, le médecin gynécologue, même le médecin généraliste. Les femmes doivent insister pour que leur sein soit examiné », a laissé entendre Dr Rachidi Imorou Sidi. « Lorsque le dépistage est fait par rapport au cancer du col et qu’on détecte des lésions précancéreuses, le traitement se fait pendant la même consultation. Ça ne prend même pas 15 mn, et la femme est guérie », a-t-il ajouté.

Pour Dr Jocelyn Akakpo, responsable des soins obstétricaux et néonataux d’urgence et des maladies non transmissibles au niveau du projet EQUITE, financé par l’AFD et mis en œuvre par Enabel, cette journée est importante parce qu’elle symbolise la lutte contre les cancers féminins. « Nous sommes intervenus pour sensibiliser tous nos collègues surtout les femmes et les maris pour que nous prenions les dispositions pour lutter efficacement contre le cancer féminin », a-t-il souligné.

Le représentant résident d’Enabel au Bénin, Jean François Michel a, quant à lui, laissé entendre qu’Enabel est très active dans le domaine de la santé sur des aspects qui touchent à la santé sexuelle reproductive et qui vont s’étendre aussi sur la santé des femmes et notamment les enjeux du cancer féminin. « C’est important pour nous de marquer le coup et de donner un peu de visibilité à cet événement autour d’une activité interne qui regroupe le personnel Enabel, pour aussi sensibiliser nos équipes et leur faire comprendre que c’est un enjeu qui les concerne aussi », a renchéri Jean François Michel.

Source : Matin Libre

About Post Author

Laisser un commentaire

Au quotidien

novembre 2022
L M M J V S D
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

Archives