Ouverture de la saison 2023 à l’Ifb: L’artiste Hector Sonon en exposition

L’année 2023 à l’Institut français du Bénin s’ouvre avec l’exposition du plasticien béninois Hector Sonon, intitulée « Kossilé ou la natte de l’illusion du réel ». C’est une quinzaine d’œuvres basées sur le symbole de la natte traditionnelle appelée « kossilé ». L’exposition est ouverte au public du 07 au 27 janvier 2023.

 

« Kossilé » veut dire, littéralement en langue Yoruba, « il n’est pas à la maison », ou mieux, « il n’est pas là ». Cette natte fabriquée à base de lamelles de branchages de palmier à huile permet à une personne à l’intérieur d’une maison de se camoufler pour refuser une visite inopinée ou indésirée. Généralement, « Kossilé » est posée à l’entrée des cases dédiées aux ancêtres qui sont dans le vent qui souffle ; ou à l’entrée des couvents vodoun où sont gardés les plus grands secrets d’initiation.

Le vide entre l’assemblage des longues lames sert de courroie de transmission entre les morts et les vivants. Le travail de recherche et de création de l’artiste béninois Hector Sonon nous inscrit dans la continuité de la vie à travers ses phases visibles et invisibles, célébrant ainsi l’éternité des mondes. L’homme, dans sa chute et son aventure terrestre, se réfugie dans son for intérieur pour cacher ses imperfections et ses souillures, dans l’espoir de retourner délaver de tout, dans la vraie demeure, c’est-à-dire le cercle des ancêtres de la voûte étoilée. Cette ambivalence caractéristique et caractérielle de l’être humain prend du relief à travers les fibres et les couleurs frappantes de ces œuvres qui offrent des champs de vision sur ici et ailleurs. Ici est un mirage coloré, une illusion ; l’ailleurs lointain, c’est la demeure ensoleillée…

Biographie de l’artiste

Hector Sonon est dessinateur, caricaturiste, illustrateur et bédéiste béninois. D’abord autodidacte et acteur chevronné du dessin de presse, il se perfectionne à l’Académie Royale des Beaux-Arts de Bruxelles en 1997. Il reçoit en 1998 le « Prix Découvertes » aux « Journées Africaines de la Bande Dessinée » de Libreville. Avec son projet « Darfour », il reçoit le premier prix « Africa e Mediterraneo » 2007-2008. Au Festival International de la bande-dessinée d’Alger (FIBDA) en 2009, il participe à l’album collectif « La bande dessinée conte l’Afrique ». En 2012, il publie « Toubab or not toubab », son premier album édité en France qui reçoit le «Prix du Meilleur Dessin » au FIBDA.

 

MM

Source : Matin Libre

About Post Author

Laisser un commentaire

Au quotidien

janvier 2023
L M M J V S D
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Archives