Pag 2/Investissements dans le secteur de l’énergie: Les acteurs des médias édifiés

L’acte 4 des « Médias au cœur du système électrique » s’est déroulé hier, mercredi 06 avril 2022, à Bénin Royal Hôtel de Cotonou. C’est par une rencontre avec le Ministre de l’énergie Dona Jean-Claude Houssou, dans le cadre de la Semaine de l’énergie électrique au Bénin, que les professionnels des médias ont été entretenus sur les grands chantiers du secteur de l’énergie au titre du Pag2 (2021-2026).

 

« L’énergie doit être le sang qui coule dans les veines de chaque Béninois ». Cette phrase forte du chef de l’Etat en début du 1er quinquennat traduit l’engagement qu’est le sien dans le secteur de l’énergie. Nommé à la tête du Ministère de l’énergie depuis 2016, Dona Jean-Claude Houssou et son équipe traduisent dans les faits cet engagement du 1er des Béninois. Résultat, le délestage n’est plus d’actualité depuis 2018.  Face au constat de vétusté, de désert énergétique, de gros investissements sont faits et sont en cours en vue de rénover le réseau électrique, et d’en construire d’autres. Il s’agit, pour le Ministre Dona Jean-Claude Houssou de faire de l’énergie un socle de développement, transformer le désert en espace vert. La preuve, selon les propos du Ministre de l’énergie, l’investissement fait durant le 1er quinquennat de Patrice Talon est de loin supérieur à tous les investissements dans le secteur de l’énergie sur trois quinquennats. Et pour le compte du Pag2 (2021-2026), cet engagement a été décuplé. Faisant le point, le Ministre Jean-Claude Houssou a laissé entendre que le Pag2 dans le secteur de l’énergie, c’est 3 piliers et 7 axes stratégiques, 36 projets dont 21 en cours et 15 nouvelles réformes. C’est près de 1200 milliards FCFA d’investissements dont 691 milliards déjà mobilisés et 508 milliards à rechercher. Ce qui fait, selon ses dires, 10% de l’ensemble des investissements contenus dans le Pag2. A l’entendre, l’objectif est d’aboutir à l’autonomie énergétique en 2023, 90% du taux de couverture nationale, 36 à 45% du taux d’’accès à l’électricité d’ici 2026. Pour y arriver, le gouvernement s’est lancé dans la construction de centrales  à l’image de celle de Maria-Gléta qui a coûté 91 milliards FCFA dont 78 milliards pour la construction de l’usine. C’est une centrale qui marche 24h/24, souligne le ministre de l’énergie. D’autres sont prévues pour être construites. C’est le cas de la centrale de Glo-Djigbé d’une capacité 140 à 160 mégawatt, d’une autre de 40 mégawatt qui sera construite toujours à Maria-Gléta. Dans le domaine de l’énergie solaire, il est aussi prévu la construction d’une centrale 100 mégawatt d’ici 2026.

Cependant, les populations continuent de sentir des difficultés. Elles ont été évoquées par les acteurs des médias présents à la rencontre. Pour le Ministre Jean-Claude Houssou et les directeurs sectoriels présents, les problèmes de baisse de tension, de coupures d’électricité sont les conséquences de l’évolution démographique en inadéquation avec les investissements consentis depuis 20 ans. Aussi, les installations de la Sbee sont-elles fréquemment endommagées par les sans foi ni loi à la recherche du gain facile. Le ministre invite la population à veiller sur lesdites installations et à dénoncer tout acte suspect de vol qui plonge les populations dans le noir.  Les représentants des faîtières ont remercié le Ministère de l’énergie pour son engagement à renforcer les capacités des professionnels des médias. La cérémonie a pris fin par la remise d’attestations aux lauréats de l’édition 2021 du concours de meilleures productions de la presse dans le secteur de l’énergie.

Bertrand HOUANHO

Source : Matin Libre

Laisser un commentaire

Au quotidien

juillet 2022
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Archives