Participation aux prochaines législatives : Récépissé définitif, suspense avant le verdict de la Cena

Stress au summum au sein des chapelles politiques. A quelques heures du verdict de la Cena relatif à la délivrance des récépissés définitifs donnant pour le boulevard de la participation aux législatives du 8 janvier prochain, la sérénité ne se mesure pas de la même façon au sein des partis politiques encore éligibles à la course au Palais des gouverneurs à Porto-Novo. A part le Bloc Républicain qui a eu sésame et la NFN qui sait d’ores et déjà qu’elle est hors-course, les six autres partis sont suspendus au verdict de la Cena. Plus que quelques heures et il tombera comme une délivrance pour les partis qui auront mis les 72h de jours ouvrables à profit pour corriger les irrégularités relevées et comme la fin de toute possibilité de décrocher des sièges à l’Assemblée nationale pour les partis qui n’auront pas réussi à se mettre en règle.

Forcément, dans cette course pour parfaire les dossiers déposés à la Cena, le quitus fiscal des candidats s’est avéré être l’élément qui a le plus perturbé les partis politiques. Si à ce niveau, des partis ont pris le risque maximal d’aligner des candidats non à jour avec le service des impôts, d’autres à l’instar du Br, ont visiblement tout fait pour éviter de tomber dans ce piège. C’est dire que le verdict de la Cena qui tombera dans les prochaines heures, sera aussi, dans une certaine mesure, celui des partis qui auront réussi à dénouer leurs contentieux avec la Dgid. D’ailleurs, au vu des montants exorbitants à régler par des candidats avant l’obtention de leur quitus fiscal, il y a matière à s’inquiéter pour la suite à donner au dossier des partis auxquels ils appartiennent. Au nombre de ceux-ci, c’est surtout le parti ‘‘Les Démocrates” dont des candidats ont, jusqu’aux dernières nouvelles, maille à partie avec les impôts qui retient l’attention. Evidemment, ce parti représente l’opposition radicale, ce qui fait que le suspense est entier à ce niveau. Du moins, le Mpl et la Fcbe, partis de l’opposition constructive ne suscitent pas autant d’inquiétude quant à une éventuelle non-participation au scrutin du 8 janvier prochain.

Pour ce qui est de l’Upr, le plus grand parti au sortir des scrutins passés, ce serait un cataclysme que son dossier soit rejeté par la Cena. A coup sûr, le parti de Me Joseph Djogbénou mettra tout en œuvre pour être en lice pour la course à la 9ème législature. Dans ce méli-mélo pour arracher les récépissés définitifs, Moele-Bénin et l’Udbn jouent également les va-tout. Avant eux, le staff du Bloc Républicain a montré le bon exemple. Encore quelques heures, pour que la Cena nous dise ceux des partis qui ont pu lui emboîter le pas.

Source : Fraternité

About Post Author

Laisser un commentaire

Au quotidien

décembre 2022
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Archives