Participation ou non à la Présidentielle: ‘’Les Démocrates’’ se concertent

Resté péremptoire sur sa non-participation à l’élection présidentielle prochaine dans les conditions actuelles, le parti “Les Démocrates” a fini par revoir sa position. Mais à deux jours de la date butoir pour le dépôt des déclarations de candidature à la Commission électorale nationale autonome (Cena) qui n’a d’ailleurs pas reçu de dossiers hier, les concertations sur le choix du duo présidentiel deviennent interminables au sein de ce parti.

 

Candidats ou pas? Ils ont fini par se décider. Eux, ce sont les responsables du parti “Les Démocrates”. Opposé au régime de Patrice Talon, cette formation politique de l’opposition est aussi hostile à plusieurs réformes qu’il a initiées. Absents aux législatives et aux communales dernières, beaucoup les attendaient au carrefour de cette élection présidentielle du 11 avril prochain. Seulement, les choses allant dans ce sens paraissent encore un peu compliquées pour le parti oint par l’ancien Président Boni Yayi.

Qu’est-ce qui sortira de la fumée blanche ?

Tout a réellement commencé de façon formelle, dimanche 1er février. En effet, réuni au cours d’une rencontre au siège du parti à Cotonou, le bureau politique et d’autres responsables de cette formation politique ont accordé leur violon sur ce oui, quant à la participation du parti à cette élection présidentielle. À l’issue de cette rencontre, plusieurs activités ont été établies et programmées pour que dans les plus brefs délais, le duo présidentiel se dégage. Ainsi, au cours d’une autre réunion restreinte tenue par ces ténors des ” Démocrates ” lundi 1er février soit le lendemain, ils ont pu mettre en place les différents comités ad hoc devant recevoir et examiner les candidatures, qui se dégagent. Après cette étape, ils se sont convenus d’une nouvelle rencontre élargie, hier mardi 2 février. Cette fois-ci, pour étudier ces différentes candidatures reçues et par ricochet dégager un duo consensuel devant se porter aux urnes, face au duo présidentiel et aux autres candidats en lice. Au cours de ce conseil national qui a duré toute la journée d’hier, la fumée blanche n’est pas sortie. Toujours circonscrite à Jéricho au siège du parti, quelques hics empêchent cette fumée de s’éclore officiellement. Alors qu’un duo se dégage pour défendre les couleurs du parti dans le lot des candidatures déposées, l’unanimité ne s’est point dégagée notamment sur le positionnement de ces deux candidats du ticket, mais également sur ce qui advient des autres intentions de candidature qui ne sont pas minimes non plus. Afin de calmer les ardeurs et de retenir une décision finale à travers le choix d’un duo, la séance a pour une première fois été suspendue dans l’après-midi. À la reprise quelques heures plus tard, les choses n’ont pas beaucoup évolué. Même si le duo favori  est beaucoup plus en vue, la question sur le positionnement demeure le point d’achoppement. À ce niveau, selon le procédé, c’est le souci de mener les choses dans un esprit consensuel qui fait que cet écueil s’observe. Mais en laissant des commissions ad hoc écouter les potentiels candidats, le  parti a également demandé au duo qui se dégage de pouvoir s’entendre, pour une décision finale sur les deux postes le composant. En suspendant la séance qui doit reprendre ce jour, le parti espère que tout sera prêt au niveau de ce duo et des autres duos désireux, pour qu’une décision finale soit homologuée. Quant à la question du parrainage, si le parti est resté ferme sur son refus d’aller vers des élus de la mouvance pour cette quête, tout indique que les choses devront également évoluer de ce côté. Même si pour l’heure, aucune information concrète n’a encore filtré, à ce niveau.

 La Cena oisive hier

Pendant que ça tarde chez “Les Démocrates”, rien ne presse non plus les candidats, en ce qui concerne le dépôt de leurs dossiers de candidature. Au cours de la journée d’hier, la Cena a simplement et purement chômé. Car, elle n’a reçu aucun potentiel candidat. Ceci, contrairement au jour d’avant où ses agents ont reçu les déclarations de candidature de Patrice Ago et de Ganiou Soglo. À un jour du 4 février, dernier délai dédié par le calendrier électoral pour cet exercice, cette non-manifestation des potentiels candidats fait durer le suspense, qui pourrait venir des autres candidatures non encore ouvertement annoncées.

 

Janvier GBEDO

Source : Matin Libre

Laisser un commentaire

Au quotidien

novembre 2021
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

Archives