Pensé par l’État béninois: Celtiis, le nouveau réseau Gsm désormais opérationnel

La Société béninoise d’infrastructures numériques (Sbin Sa) a lancé, pour le compte de l’État béninois, le troisième opérateur technologique dénommé Celtiis. C’était ce vendredi 21 octobre 2022 au Novotel hôtel de Cotonou, au cours d’une cérémonie officielle qui a réuni membres du gouvernement et parterre de personnalités.

 

Après Mtn et Moov, le Bénin dispose désormais d’un nouveau réseau Gsm. Il a pour nom Celtiis. Détenu par l’État béninois, il est sous la coupole de la Sbin Sa. Laquelle est née d’une coopération Sud-Sud entre le Bénin et le Sénégal à travers un partenariat avec le Groupe Sonatel déjà présent dans cinq pays de l’Afrique de l’Ouest. Et, ce nouveau réseau mobile, troisième sur le marché béninois, s’installe avec toute la grandeur que possible. Puisque dès son lancement, Celtiis couvre déjà 80% du territoire national. Elle est présente dans les Chefs-lieux des douze départements du Bénin et 100% dans le grand Nokoué. Ainsi, plusieurs discours ont marqué cette cérémonie de lancement. En premier, celui de Thérèse Kounkara, Directrice générale de la Sbin Sa. À l’entendre, ce nouveau réseau mobile est singulier et ce, à plusieurs égards. D’abord, son offre, d’après les explications de cette dernière, est globale et s’adresse à tous les segments du marché et aussi aux usagers. Mieux, elle poursuit en disant ensuite que Celtiis a le meilleur rapport qualité-prix avec des offres internet abondant sur le mobile comme sur le fixe. Celtiis, c’est également, à l’en croire, la gratuité de l’offre sur la voix fixe entre abonnés à ce réseau. En naissant avec son volet Mobile money, Thérèse Kounkara a laissé entendre que seulement 1℅ du montant est la facture inhérente à toute opération de retrait sur ce réseau. « Un tarif sans précédent au Bénin », va-t-elle attester. Toujours d’après ses explications, la singularité dans l’innovation avec Celtiis n’est pas finie. « Une application Celtiis Cash accueille non seulement les clients Celtiis mais aussi des autres opérateurs s’ils souhaitent garder leur numéro », a-t-elle enfin indiqué.

Une nouvelle prouesse des réformes…

L’avènement de Celtiis, comme l’on peut déjà l’imaginer, est la résultante des réformes pensées et mises en œuvre par le gouvernement de Patrice Talon. Pour Aurélie Soulé Zoumarou, Ministre de l’économie numérique et de la digitalisation, plus précisément deux réformes ont porté leurs fruits à travers la naissance de Celtiis. « La première est liée à la mise en mouvement de la dynamique des investissements dans le secteur du numérique. La deuxième est relative à l’émergence des acteurs efficaces sur le marché haut et très haut débit au Bénin. La Sbin a adopté une stratégie de marque locale forte pour valoriser la Made in Benin et le 100 % Bénin en plaçant au cœur de sa stratégie l’authenticité, la proximité aux populations, la confiance au génie et au talent béninois. Celtiis traduit  le nom d’un arbre géant, robuste, plein de vertus, présent dans le patrimoine forestier du Bénin mais aussi en Afrique. Elle traduit l’enracinement dans les valeurs culturelles profondes du pays mais également l’ouverture au monde moderne digital et technologique », a-t-elle énuméré. En procédant au lancement officiel de ce réseau Gsm, le Ministre d’État chargé de l’économie et des finances, Romuald Wadagni, a dans son allocution rassuré les deux autres opérateurs existants. À suivre donc le président du comité de suivi de la convention Etat béninois-Sonatel,  si l’Etat a décidé de promouvoir la mise en place d’un troisième opérateur, c’est que cela a été fait pour trois raisons qui leur profitent. « La première, c’est d’avoir un opérateur qui pousse à veiller à la question d’accessibilité des outils et services numériques pour tous les Béninois. La deuxième raison, c’est d’avoir un opérateur qui va innover et permettre aux uns et aux autres de se propulser vers l’avant et d’offrir un service de qualité pour l’ensemble de la population. La dernière raison, est de disposer d’un opérateur Gsm qui a une capacité financière de faire des investissements pour qu’enfin, nous ayons un vrai écosystème numérique dynamique susceptible d’impacter nos jeunes startupeurs », a évoqué l’argentier national tout en invitant Mtn et Moov à percevoir, à travers le démarrage des activités de Celtiis, la création de la valeur ajoutée pour eux au lieu d’un épée de Damoclès. Celtiis offre déjà aux abonnés et clients, une plateforme globale démembrée en trois catégories que sont : le volet commercial mobile et fixe, Celtiis cash pour le service Mobile money et Celtiis business qui englobe les entreprises et services pour l’État. Le réseau propose aux béninois beaucoup plus d’innovation sur tous les plans.

Source : Matin Libre

About Post Author

Laisser un commentaire

Au quotidien

décembre 2022
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Archives