Plus d’un millier d’Africains dont des Béninois expulsés d’Algérie

Près de 1500 ressortissants africains dont des Béninois sont expulsés d’Algérie et conduits à Assamaka, à la frontière du Niger.

C’est ce que révèle l’ONG ‘’Alarmphone Sahara (APS) » ce mardi 25 avril 2023.

Ces dernières semaines, au moins 1475 personnes ont été expulsées d’Algérie et conduites à la frontière avec le Niger, a alerté mardi dernier l’ONG ‘’Alarmphone Sahara (APS) ». « La plupart de ces migrants sont sans eau, sans nourriture et sans abri », déplore l’organisation.

« Nous continuons à observer des déportations de l’Algérie vers la frontière nord du Niger… Le 13/4/2023, des citoyens du Niger (315), du Bénin (2), du Nigéria (5), du Soudan (3) et du Togo (2) ont été déportés dans un convoi officiel », précise APS.

Des convois officiels et non-officiels déposent ces migrants au Point Zéro et cette situation crée une crise humanitaire à Assamaka, selon les informations.

Le 22 avril dernier, il a été enregistré 710 autres migrants expulsés par camions à la frontière au Point Zéro. Ils s’agit des ressortissants du Bénin (21), Burkina Faso (7), Cameroun (18), Congo (1), RCI (56), Gambie (31), Ghana (1), Guinée-Conakry (298), Guinée Bissau (2), Libéria (3), Mali (138), Niger (64), Nigéria (8), Sénégal (38), Sierra Leone (22), et Togo (1).

D’autres arrivées de migrants ont été signalées lundi dernier.

« En tant qu’APS, nous exigeons que l‘État du Niger, la communauté internationale et les organisations nationales et internationales prennent des mesures de protection pour les migrants le plus rapidement possible », a demandé l’Ong dans des tweets.

Source : 24 Heures au Bénin

Laisser un commentaire