Pour le respect de leurs droits dans le Zou: Enfants et jeunes préoccupés par le phénomène de “Vidomègon”, la cybercriminalité et la promotion de l’art

 

Le Préfet du Zou a reçu jeudi 25 novembre 2021 à Abomey, le Plaidoyer des enfants et des jeunes de son département, pour le respect de leurs droits. À l’occasion, si la représentante de ces enfants a demandé à l’autorité une lutte contre le phénomène de la maltraitance et de l’exploitation économique des enfants “Vidomègon”, celle des jeunes a plaidé pour la lutte contre la cybercriminalité et la promotion de l’art, sur toutes les formes.

Le Zou, à l’instar des autres départements du Bénin, n’est pas épargné par la violation de certains droits des enfants et des jeunes. Ainsi, les enfants et les jeunes de ce département sous la coupole de l’Unicef ont porté à la connaissance du Préfet, certains cas de violation de leurs droits. En ce qui concerne la représentante de ces enfants du Zou, le phénomène d’enfant placé communément appelé “Vidomègon” continue dans ce département, de faire des victimes. Ceci, dit-elle, au niveau de ces enfants dont les droits pour faute de leur exploitation dans les rues, dans les marchés et dans les maisons; sont voués aux gémonies. Cette exploitation surtout économique de ceux-ci, les prive de leur droit à l’éducation et par conséquent, les préoccupe. C’est pourquoi, eux enfants du département du Zou plaident par son truchement, pour une lutte efficace contre le phénomène des enfants “Vidomègon”. Cela, en renforçant, explique-t-elle, la sensibilisation auprès des parents qui envoient leurs enfants, pour qu’ils comprennent les conditions réelles dans lesquelles, ils vivent. Mieux, ils voudraient que des mesures d’accompagnement soient trouvées, afin de ramener ces enfants vers leurs familles et leurs permettre de reprendre le chemin de l’école. Penty Vilon-Guezo a également au nom de ses pairs, plaidé pour des systèmes de surveillance et de répression pour les familles, qui exploitent et violent les enfants à l’école sans oublier de faire des campagnes, dit-elle, pour sensibiliser sur le droit des enfants. Espérant que ces doléances n’entrent pas dans des oreilles de sourds, Penty Vilon-Guezo dit pouvoir compter sur l’autorité de tutelle, pour un début de solution à ces problèmes énumérés. Partant d’un fait vécu dans son environnement immédiat, la représentante des jeunes, Natacha Bocovo, a déploré le phénomène de cybercriminalité qui arbore les rues du Zou. Ainsi, elle recommande au Préfet Firmin Kouton, que des mesures soient prises pour éradiquer ce mal qui, selon elle, détruit la jeunesse. La U-Reporter n’a pas manqué d’attirer l’attention de l’autorité, sur la nécessité d’impliquer les jeunes dans la préservation et la promotion de l’art, sur le territoire de ce département. Heureux de recevoir la délégation de l’Unicef, des enfants et des jeunes, le Préfet les a remerciés pour l’initiative. Tout en déplorant les problèmes évoqués par ces jeunes et enfants, Firmin Kouton avoue que des actions se mènent déjà dans ce sens. Il rassure l’assistance de ce que ces actions seront perpétuées, dans la droite ligne des orientations du pouvoir central. << Chers enfants et jeunes, je prends l’engagement en ma qualité de représentant de l’État central qui mène déjà ce combat avec détermination, de poursuivre cette lutte dans mon département. Tout cela, afin que vous enfants, vous jeunes puissiez jouir de vos droits, comme tout le monde. En tant que représentant de l’État, nous allons nous battre pour que ces droits soient respectés >>, a enfin réitéré le Préfet.

Janvier GBEDO

Source : Matin Libre

Laisser un commentaire

Au quotidien

novembre 2021
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

Archives