Pré-insertion professionne des jeunes médecins et paramédicaux: Wilfried Léandre Houngbédji apporte des clarifications sur le programme

Le gouvernement du Bénin, en sa séance du mercredi 14 juillet 2021, a pris la décision de la mise en place d’un programme spécial d’immersion et de pré-insertion professionnelle des jeunes médecins et paramédicaux nouvellement sortis des facultés et institutions de formation en sciences sociales. Le Secrétaire général adjoint du gouvernement, Porte-parole du gouvernement, Wilfried Léandre Houngbédji, lors de sa séance hebdomadaire d’échange  avec la presse, tenue vendredi 16 juillet 2021, au siège de Matin Libre, a donné plus de précisions sur les tenants et aboutissants dudit programme. Suivez ses propos !

 

« Après les efforts que nous avons réalisés en encadrant le droit de grève au niveau du secteur de la santé, en faisant la réforme pour maintenir les agents de l’État à leurs postes, plutôt que de les voir servir un bout de temps ici et le gros lot du temps dans les structures privées, malgré ces efforts là, nous savons qu’il reste encore d’autres à faire, pour combler le gap et équilibrer le ratio malade/personnel soignant, ou médecin/malade. C’est pour ça que nous avons dit que entre 2021-2026, on va recruter 3000 nouveaux agents professionnels de la santé. Et vous allez nous faire justice que dès le début de ce quinquennat, nous avons déjà recruté plus de la moitié, 1600, de façon transparente, il reste 1400. Ce programme-ci, il est spécial et ne débouche pas sur ce que nous avons fait maintenant, sur la qualité d’Agent permanent de l’État. C’est un programme où on va leur faire un contrat de deux ans et nous avons négocié et obtenu un financement même pour ça. Et dans le cadre de ce financement, on leur constitue une réserve sur le salaire brut. Si par exemple ils doivent prendre 400 000 FCFA, on réserve 25% chaque mois sur ce qu’ils veulent prendre du salaire brut. Les 15%, personne ne touche à ça, ni l’État, ni eux. Quand ils finissent, on leur reverse l’intégralité plus un bonus qui a été défini déjà. Ceux qui veulent faire des spécialisations, on va leur restituer cet argent pour aller en spécialisation. D’autres peuvent prendre ça et ouvrir des cliniques. Ils vont se mettre en groupe s’ils veulent. Le contrat est élaboré et quand vous venez signer, vous savez que vous n’allez pas prendre chaque mois tout ce que vous devez prendre. Donc vous consentez à ce qu’on constitue pour vous une réserve ».

Propos transcrits par Thomas AZANMASSO

Source : Matin Libre

Laisser un commentaire

Au quotidien

septembre 2021
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

Archives