Prévention et prise en charge des violences basées sur le genre à Parakou: AJePEC Su Dom Se a sensibilisé plusieurs adolescentes et jeunes filles apprenties

L’Association des Jeunes pour la Promotion de l’Education et la Culture (AJePEC) Su Dom Se organise, depuis le 24 Octobre 2022, un atelier de sensibilisation/éducation à travers des activités culturelles, artistiques et sportives notamment le théâtre, la danse et le chant de 300 adolescentes et jeunes filles âgées de 14 à 24 ans apprenties de métier dans la ville de Parakou.  C’est la base d’appui des artisans de Parakou qui abrite ces ateliers de sensibilisation sur les violences basées sur le genre, les droits des enfants et des femmes, droits à la santé sexuelle et de reproduction et sur les compétences de vie. Ces ateliers dureront jusqu’au 07 Novembre 2022. Ceci avec l’appui financier de Médecins du Monde Suisse.

Sensibiliser les adolescentes et jeunes filles apprenties de métiers sur les violences basées sur le genre et renforcer leurs capacités d’autoprotection, de droits des femmes et de compétence de vie dans la ville de Parakou. Tel est l’objectif visé par AJePEC Ong en initiant ces ateliers de sensibilisation qui s’inscrivent dans le cadre du projet prévention et prise en charge des violences basées sur le genre dans les départements du Littoral, Zou, Borgou et Alibori. Il est question, de façon plus spécifique, de donner les outils nécessaires à ces adolescentes et jeunes filles afin de se prémunir des violences basées sur le genre et ses corollaires. Grâce au financement de Médecins du Monde Suisse (MdM – CH), 300 adolescentes et jeunes filles apprenties des arrondissements des villes de Parakou vont améliorer leurs connaissances sur leurs droits et service de prise en charge des violences basées sur le genre. Le partenaire Médecins du Monde Suisse se positionne au Bénin comme un acteur clé de la lutte contre les violences basées sur le genre, grâce à son appui constant des projets sur le fléau. Plusieurs thématiques meubleront la période de sensibilisation et sont assurées par des facilitateurs rompus à la tâche. Il s’agit entre autres de Célia Chabi ; Mama Yacoubou Oumou ; Caroline Adissotoun et Tamou Gounou Ayouba. Il est à signaler que ces ateliers sont suivis des journées portes ouvertes autour des services de prise en charge psychosociales. Ces mêmes activités de sensibilisation et de journée portes ouvertes ont été organisées à l’endroit des adolescentes et jeunes filles apprenties de la commune de Kandi dans le département de l’Alibori, il y a quelques semaines en arrière.

 

Albérique HOUNDJO Br/Borgou-Alibori

Source : Matin Libre

About Post Author

Laisser un commentaire

Au quotidien

décembre 2022
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Archives