Procès du journaliste algérien Khaled Drareni : RSF appelle à la mobilisation pour sa libération

Le 10 août dernier, le rédacteur en chef du site Casbah Tribune a été condamné à trois ans de prison ferme. Devenu un symbole du combat pour la liberté de la presse, une très forte mobilisation en faveur de sa libération le soutient alors qu’il a été rejugé en appel mardi 8 septembre.

Khaled Drareni a été arrêté à Alger le 7 mars alors qu’il couvrait une manifestation du «Hirak», le soulèvement qui a secoué l’Algérie pendant plus d’un an jusqu’à sa suspension il y a quelques mois en raison de la pandémie du coronavirus.

Le journaliste a comparu le 8 septembre en milieu de matinée en «visionconférence» depuis le centre pénitentiaire de Koléa, près d’Alger, où il est incarcéré depuis le 29 mars 2020.

Lors de l’audience le procureur a requis, comme en première instance, quatre années de prison ferme et une amende de 50.000 dinars (330 euros) contre M. Drareni pour «incitation à attroupement non armé» et «atteinte à l’unité nationale» Un verdict d’une sévérité sans précédent qui a surpris et indigné ses confrères.

«Libérez Khaled!»

L’ONG Reporters sans Frontières (RSF) a dénoncé mercredi «un réquisitoire infondé et extrémiste» et a appelé à «renforcer la mobilisation» pour obtenir sa libération.

«La vacuité du dossier et l’absurdité des accusations sont patentes (…). Il revient aux autorités algériennes d’arrêter cette furieuse fuite en avant dans la répression» a estimé le secrétaire général de RSF, Christophe Deloire, dans un communiqué, en appelant «toutes les bonnes volontés à se mobiliser pour faire pencher la balance du côté de la justice véritable».

Depuis la condamnation de Khaled Drareni, les manifestations de solidarité se sont multipliées au-delà des frontières de l’Algérie. Lundi, des journalistes et des militants des droits de l’homme se sont rassemblés à Paris, Alger et Tunis en scandant «Libérez Khaled!»

Le journaliste indépendant a rejeté catégoriquement les accusations portées contre lui. «Je suis un journaliste et non un criminel. Le journalisme que je pratique ne menace pas la sécurité du pays mais le protège», a-t-il plaidé, à l’issue de l’audience. Le verdict est attendu le 15 septembre.

Avec AFP

L’article Procès du journaliste algérien Khaled Drareni : RSF appelle à la mobilisation pour sa libération est apparu en premier sur Benin 24 TV.

Source : Benin 24 TV

Laisser un commentaire

Au quotidien

septembre 2020
L M M J V S D
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

Archives