Programme d’action du gouvernement: Les chantiers et réformes en cours séduisent l’Allemagne

Le taux de mise en œuvre du Programme d’action du gouvernement (Pag), que ce soit au niveau des routes ou des réformes, impressionne Birgit Pickel. La directrice de la division Afrique de l’Ouest II au ministère fédéral allemand de la coopération et du développement, et cheffe de la délégation allemande lors de la 20e session des négociations intergouvernementales bénino-allemandes, l’a clairement affirmé à l’ouverture de ladite session, jeudi 10 octobre dernier, à Cotonou.

« Après les nombreux échanges et discussions pendant les deux jours que j’ai déjà passés à Cotonou, j’ai pu constater que votre pays est vraiment en chantier et que les travaux progressent. Cela ne concerne pas seulement les routes mais aussi vos projets ambitieux de réformes…», a déclaré Birgit Pickel, cheffe de la partie allemande, à travers son discours tenu lors de la cérémonie d’ouverture de la 20e session des négociations bénino-allemandes.

Plus loin, la représentante du gouvernement allemand dit être «impressionnée que 54,7 % du financement prévisionnel pour la durée totale du Programme d’action du gouvernement (Pag) ait déjà été mobilisé », et que le Bénin ait atteint un taux record de « 140 %» en termes de financement public attendu. « Ceci veut dire qu’à mi-chemin du Pag, vous êtes aussi à mi-chemin de son financement, et que vous avez su mobiliser les ressources publiques largement au-delà des attentes sur la période entière », se réjouit la directrice de la division Afrique de l’Ouest II au ministère fédéral allemand de la coopération et du développement. Ce taux d’autofinancement est de « 17,4 % », a-t-elle rappelé, avant d’indiquer, une fois encore, que le gouvernement béninois est allé au-delà des prévisions en matière de contribution budgétaire et emprunts obligataires.

Birgit Pickel va affirmer que cette capacité de mobilisation de ressources publiques est inhabituelle, selon ses expériences.

Dans son discours comme dans les échanges bipartites, la directrice de la division Afrique de l’Ouest II au ministère fédéral allemand de la coopération et du développement a aussi évoqué plusieurs autres sujets ayant trait à la situation politique et socioéconomique du Bénin dont le dialogue politique promis et organisé par le chef de l’Etat, Patrice Talon. Sur ce point précis, informe le communiqué de presse conjoint ayant sanctionné de la 20e session, « la partie allemande invite au consensus pour des recommandations responsables pouvant conduire à la révision des textes législatifs, dont la mise en œuvre avait créé des difficultés et tensions ».

Il a également été question de la liberté d’expression et de la presse lors des discussions, et le gouvernement allemand a encouragé le Bénin « à poursuivre ses efforts pour la restauration de la confiance mutuelle et d’un climat de paix ».

Concernant l’amélioration de l’environnement des affaires, un autre point sur lequel les deux parties ont échangé, l’Allemagne incite l’Exécutif béninois « à continuer la mise en œuvre des réformes nécessaires à la promotion des investissements privés nationaux et internationaux », d’après la note conjointe. Et parlant justement de l’amélioration du climat des affaires au Bénin, les deux délégations informent, toujours à travers leur communiqué de presse conjoint, que le gouvernement allemand a marqué sa disponibilité à examiner la requête de l’Etat béninois relative à une contribution de l’Allemagne à l’augmentation du capital de l’Agence pour l’Assurance du commerce en Afrique.

Au quotidien

juillet 2020
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Archives