Projet de budget général de l’Etat, 2023 : Homeky, Hèhomey et Assouman devant la Commission budgétaire

Le Ministre des infrastructures et des transports, Hervé Hèhomey, le Ministre des sports, Oswald Homéky et la Ministre du commerce et de l’industrie, Alimatou Shadiya Assouman, assumant l’intérim de son collègue des petites et moyennes entreprises, Modeste Kérékou, étaient tout à tour devant le Commission budgétaire de l’Assemblée nationale ce jeudi 24 novembre 2022. Ils y étaient pour défendre chacun le projet de budget de son département ministériel. Ceci, dans le cadre de l’étude en commission du projet de budget général de l’Etat, exercice 2023.

Ministère des infrastructures et des transports : 156.395.188.954 Fcfa

Le projet de budget du ministère des infrastructures et des transports pour l’année 2023 s’élève à 156.395.188.954 Fcfa. Il est reparti en dépenses de fonctionnement pour un montant de 4.304.684.954 Fcfa et aux investissements pour un montant de 152.090.504.000 Fcfa. Comparativement à celui de l’année 2022, qui était de 155.699.451.000 Fcfa, le Budget exercice 2023 du Ministère des Infrastructures et des Transports connaît un léger accroissement de 0,45 %. Les dépenses de fonctionnement ont connu une augmentation de 11,42%, alors que celles liées aux investissements sont légèrement en hausse de 0,17 % pour la réalisation des projets d’envergure.

Présentation des grandes des grandes actions du projet de Budget exercice 2023.

Modernisation des liaisons routières (Projets en cours)

 Aménagement et bitumage de la route Djougou-Péhunco-Kérou- Banikoara – 209,68 km (BN, BAD) ;

 Aménagement et bitumage d’une section de la route Bétérou-Tchaourou – 66,325 km (BN, BID) ;

 Réhabilitation et renforcement de la RNIE 2- Tronçon : Béroubouay-Kandi-Malanville – 177,20 km (BN, BID) ;

 Aménagement et bitumage de la RNIE 7-Tronçon Banikoara-Kérémou-Frontière Burkina Faso – 53,60 km (BN, BID) ;

 Reconstruction du Boulevard de la Marina ;

 Aménagement et bitumage de la rocade de Porto-Novo -section 1 : hôtel beau rivage-début cinquantenaire en 2×2 voies prenant en compte la rue des manguiers menant à l’Assemblée Nationale (9,55 km) ;

 Réhabilitation de la route Dassa-Savalou-Djougou (260 km) et bretelles (14,80 km) ;

 Reconstruction de la route Porto Novo-Akpro-Missérété (12,60 km) en 2×2 voies et aménagement et bitumage de la route Pobè- Adja Ouèrè-Ouinhi (22,80 km) ;

 Aménagement et bitumage de la route des pêches (Phase 2) : Tronçon Adounko-Porte du Non-Retour (23 km) et aménagements connexes (Route de l’Esclave et corniche Est de Cotonou) ;

 Aménagement et bitumage de la route Ouèdo-Tori (15,5 km) ;

 Aménagement et bitumage des routes Misséssinto-Zinvié-Sèdjèdénou-Zè (32 km) ; RNIE 1 (Cococodji)-Hêvié-Ouèdo (9,00 km) et Ouèdo-Calavi Kpota (12 km) ;

. Aménagement et bitumage des routes Agbangnizoun-Abomey (12,39 km), Abomey-Djidja (32 km) et Toffo-Lalo (38,5 km

 Aménagement et bitumage du tronçon Guessou Sud-Fo bouré- Sinendé ;

 Aménagement et bitumage de la route Akpro Missérété – Pobè – Obèlè – Frontière du Nigéria (66,40 km) ;

 Aménagement et bitumage de la route Zian-Ifangni-Igolo (13 km) ;

 Réhabilitation et renforcement de la RNIE 2 – Tronçon Dassa-Parakou ;

 Aménagement et bitumage de la route Wadon-Adjarra-Médédjonou-Porto/Novo et ses bretelles (18,5 km) ;

Construction d’ouvrages spécifiques pour faciliter la circulation des personnes et des biens

 Construction d’un second ouvrage de franchissement du bas-fond de Womey ;

 Construction d’un ouvrage sur l’axe Bopa (Djidjozoun)-Allada (Lon Agonmè) (PK 0+650) ;

 Construction d’un ouvrage sur l’axe Tchi Ahomadégbé-Tchitto (PK 2+000) ;

 Construction d’un ouvrage sur l’axe Dassa-Soclogbo-Bètèkoukou-Okpa-Igbodja (PK 31+200) ;

 Construction d’un pont sur le lac Toho au PK0+500 de la route Pahou-Tori.

Désenclavement des zones de production et des localités

 Travaux de réfection et d’entretien de pistes rurales et de routes en terre classées – Campagne 2022-2023 (BN).

Le programme comprend la réfection et le maintien en bon état de praticabilité, de 12 600 km de pistes rurales et 2 789 km de routes en terre classées.

Modernisation et extension du réseau routier (Projets au démarrage)

 Dédoublement de la route Sèmè-Porto Novo (10 km) et construction d’un nouveau pont en 2×2 voies ;

 Réhabilitation et renforcement de la RNIE 2 – Tronçon : Parakou-Béroubouay (142 km) ;

 Reconstruction en 2 x 2 voies de la RNIE 2 – Tronçon : Missessinto (Pharmacie Saint Georges) – Allada sur la RNIE2 ;

 Reconstruction du Pont sur le fleuve Djonou (Godomey) et réhabilitation des bretelles au bas de l’Échangeur de Godomey ;

 Aménagement et bitumage de la route Kota-Kouandé (43,5 km) ;

 Réhabilitation de la route N’Dali-Nikki-Tchicandou (77 km) ;

 Aménagement et bitumage de la route Nikki-Kalalé (47,531 km) ;

 Aménagement et bitumage de la route Guéné-Karimama (46,5 km) ;

 Aménagement et bitumage de la route Vakon-Avagbodji-Aguégués (13,20 km) ;

 Réhabilitation de la route Porto-Novo-Avrankou-Igolo (27,441 km) ;

 Reconstruction en 2 x 2 voies de la RNIE 2 – Tronçon : Bohicon – Dassa ;

 Construction de l’échangeur de Vêdoko – 270 ml (BN, Japon).

Modernisation et extension du Port de Cotonou

Modernisation et extension du réseau routier.

 Aménagement et bitumage de la route Ouidah-Kpomassè (14 km) ;

 Aménagement et bitumage de la route Bohicon-Tindji-Zakpota (18,7 km) ;

 Aménagement et bitumage de la route Tiélé-Matéri (18,60 km) ;

 Aménagement et bitumage de la route Tanguiéta-Cobly (35,125 km) ;

 Aménagement et bitumage des contre-allées sur le tronçon Godomey-Pahou-Ouidah (35,25 km) ;

 Aménagement et bitumage de la route Anséké-Ouèssè (21,631 km) ;

 Aménagement et bitumage de la voie d’accès à la caserne militaire d’Allada ;

 Réhabilitation des routes Aplahoué-Azovè-Abomey (47 km) et Dogbo-Azovè (19 km) ;

 Réhabilitation de la route Djougou-N’Dali (126,55 km) ;

 Réhabilitation de la route Djougou-Natitingou-Porga (185,20 km) ;

 Réhabilitation de la route Akpro Missérété-Dangbo-Adjohoun-Bonou-Ouinhi-Kpédékpo (89 km) ;

 Réhabilitation de la route Kandi-Banikoara (69,95 km) ;

 Réhabilitation de la route Djougou-Ouaké-Sèmèrè (50,688 km) ;

 Réhabilitation de la route Bohicon-Covè-Kpédékpo (49,556 km) ;

 Aménagement de la route Pénésoulou-Alédjo-Sèmèrè (44,36 km).

- Aménagement de 23 routes en terre et la construction de 26 ouvrages sur routes en terre, répartis sur tout le territoire national.

Ministère des petites et moyennes entreprises : 9.544.777.722 Fcfa

Le projet de budget du ministère des petites et moyennes entreprises s’élève à 9.544.777.722 Fcfa contre 13.416.935.000 Fcfa en 2022. Ce budget ne prend plus en compte les ressources du Programme spécial d’insertion des emplois (PSIE). Elle a diminué de 3.872.157.278 Fcfa correspond à une baisse de 28,86%. Les dépenses ordinaires sont estimées à 9.344.777.722 Fcfa et les dépenses en capital à 200.000.000 Fcfa.
Plusieurs actions sont prévues pour être menées avec ce budget aussi bien dans le secteur de l’emploi que de l’artisanat. Dans le domaine de l’emploi, il y a la poursuite de l’opérationnalisation du guichet de promotion de l’emploi, la poursuite de la mise en œuvre du Projet d’inclusion des jeunes (ProDIJ), la mise en place d’un système d’information sur le marché de travail, la mise en œuvre du programme Talents Africains à l’International (TAI) avec une prise en charge de 20 jeunes dans le volontariat au niveau international, l’opérationnalisation du guichet unique de promotion des petites et moyennes entreprises à travers la mise à niveau, la certification et le financement des PME, la mise en œuvre et l’opérationnalisation d’un cadre de concertation des acteurs des PME en vue de renforcer le dialogue public-privé en leur faveur, le démarrage du projet d’appui à l’entrepreneuriat des jeunes (PAEB) avec 500 entreprises à impact sur 5 ans de mise en œuvre, la poursuite de la mise en œuvre du Projet de sel local (Prosel) ai profit de 1500 femmes.

Ministère des sports : 32.918.303.000Fcfa

Les crédits alloués au ministère des sports pour son projet de budget 2023 s’élèvent 32.918.303.000Fcfa contre 32.977.800.000 Fcfa soit une baisse de 0,28%. Ces ressources visent à poursuivre les travaux relatifs aux actions majeures et infrastructures à mettre en place dans le cadre du programme d’actions du gouvernement 2021-2026. Il s’agit notamment de la poursuite de l’expérience des classes sportifs dans les domaines du football, du basket ball, du handball, de l’athlétisme et des arts martiaux en milieu scolaire sur toute l’étendue du territoire national, l’organisation des championnats scolaires (classes sportives et classes non sportives, la mise en place des infrastructures sportives dans toutes les Communes et départements, des aménagements sommaires des aires de jeux dans plusieurs localités, la réfection de l’air de jeux de football du Stade de l’amitié Général Mathieu Kérékou, la construction d’un stade de classe internationale à Parakou, la reconstruction du stade René Pleven à Cotonou, la réfection du stade Charles de Gaulle à Porto-Novo, la construction d’un boulodrome, la construction une académie de tennis, la construction d’une académie de football féminin, l’appui à la préparation et à la préparation aux compétitions sportives statutaires régionales et internationales, l’appui à l’organisation des championnats nationaux, création d’une chaîne de sport ADO TV et d’une unité de production de contenus des évènements sportifs et culturels, promotion de l’encadrement socio-éducatif et de la vie associative des jeunes.

Source : Fraternité

About Post Author

Laisser un commentaire

Au quotidien

décembre 2022
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Archives