Promotion des talents artistiques du Bénin: La curatrice Béatrice Dossou-Yovo, expose l’artiste Julien Vignikin à Abidjan

Les œuvres de l’artiste peintre, Julien Vignikin  sont en  exposition à la galerie Amani d’Abidjan, depuis le 11 mai 2023. Intitulée  «Interactions», cette exposition initiée par Béatrice Dossou-Yovo,  curatrice d’art et commissaire de l’exposition, se déroule jusqu’au 24 juin prochain et met en exergue le talent d’un plasticien atypique, aux œuvres singulièrement engagées.

 

 Depuis le 11 mai dernier, la galerie Amani d’Abidjan, raconte l’histoire du plasticien Julien Vignikin,  un artiste contemporain qui a su s’imposer sur la scène artistique internationale grâce à une démarche artistique  assez particulière.  Né  à Ouidah au Bénin,  et diplômé des Beaux-arts de Dijon la peinture, Julien Vignikin travaille à l’huile. Sa démarche artistique puise son fondement  dans le décryptage  et l’analyse des faits de société.  Entre tradition et modernité, son travail s’assimile à  une narration anecdotique et ses œuvres restent très prisées sur le marché de l’art contemporain. Après son dernier exploit en 2021 à la galerie Amani, Julien Vignikin  signe son retour avec une nouvelle exposition intitulée ‘’Interactions’’. ‘’Interactions’’ présente une œuvre métissée et profondément inspirée de Jean-Michel Basquiat avec cette forte préemption des influences africaines dans son expression.

« En prenant de l’âge, je me suis rendu compte que quelque chose me manquait. C’est cette énergie que dégage l’Afrique qui m’a rappelé. En ce moment, je suis dans un travail de recherche plastique, technique, où je travaille sur des visages un peu masqués… C’est un peu un travail d’archéologue », défend l’artiste. A cette démarche qui rappelle un retour aux sources et aux origines, l’artiste a relié les techniques modernes.  L’exposition ‘’Interactions’’ propose une série de portraits dont l’iconographie est volontairement provocatrice, selon Béatrice Dossou-Yovo,  curatrice d’art et instigatrice de l’exposition.  Pour cette jeune femme passionnée d’art, et  commissaire de l’exposition Interactions,  «Julien Vignikin par son travail, scrute la société et son impact sur la nature humaine tout en gardant un pied dans les arts traditionnels ouest-africains. Son œuvre révèle les réalités du monde contemporain tout en exhumant tel un archéologue le savoir-faire ancestral qui a perdu de sa valeur au fil des années.

 « A travers ses œuvres, les univers se croisent et interagissent : les portraits masqués aux humeurs affichées, nous rappellent à quel point nous sommes vulnérables. Les autres propositions mettent en scène des personnages sur un fond plus narratif» raconte la commissaire générale de l’exposition. Mieux, la jeune femme béninoise explique  que les symboles inclus dans les œuvres de l’artiste, sont des références aux codes binaires et au Fâ, un art divinatoire pratiqué par les populations du Golfe du Bénin.  Selon elle, les personnages aux multiples couleurs rappellent l’universalité des émotions humaines. La curatrice évoque une force d’attraction qui émane irrésistiblement des œuvres de l’artiste béninois. Originaire du Bénin, l’artiste plasticien, Julien Vignikin a planté son chevalet en Bourgogne et expose tantôt en France, tantôt en Afrique.  Pour Léon N’Guetta, Directeur de la galerie « Amani», partagé entre des arts traditionnels ouest-africains et occidentaux, Julien Vignikin sculpte un pont qui témoigne de tout son vécu : une vie dans son pays d’origine, le Bénin, et la France où il s’est établi depuis bien longtemps.  Julien Vignikin, a été exposé au musée Dapper en 2014, et dans bien d’autres galeries en Europe. Il est aussi visible au sein de la Fondation Blachère, la Fondation Gandur. A ce jour la curatrice d’art et marchande, Béatrice DOSSOU-YOVO gère son développement au travers de différentes propositions artistiques en Europe, aux Usa et en Afrique.

 

TG

Source : Matin Libre

Laisser un commentaire