Réformes dans les médias au Bénin: Les yeux désormais rivés sur la Haac

Où en sommes-nous avec les réformes annoncées dans le secteur des médias au Bénin ? La préoccupation taraude les esprits des professionnels des médias qui s’impatientent d’ailleurs de voir les impacts desdites réformes. Après les consultations, les regards semblent désormais tournés vers la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (Haac). Ce que confirme le porte-parole du gouvernement, Wilfried Léandre Houngbédji, dans des propos relayés par des médias locaux.

 

Le gouvernement n’attend que le rapport des travaux de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (Haac), selon le porte-parole du gouvernement. Après plusieurs démarches de consultation entreprises, l’autorité de régulation des médias devra donc transmettre un rapport au gouvernement. Un rapport dans lequel seront définies, les propositions de réformes des différents acteurs concernés. Intervenant sur Radio Sèdohoun, Wilfried Léandre Houngbédji a souligné la dynamique du gouvernement de voir les acteurs des médias au cœur de l’initiative desdites réformes. Le rapport des travaux de la Haac permettra donc au gouvernement d’identifier les leviers à actionner pour faire de la presse béninoise, une corporation rayonnante où les hommes de la plume et du micro pourront vivre décemment avec des conditions de traitement qui feront pâlir d’envie, selon ce dernier. A l’en croire, la mission d’exécution des réformes incombe à la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (Haac). De ce fait, le gouvernement reste en attente du rapport de sa concertation avec les professionnels des médias, estimant que la balle est encore dans le camp de la Haac. Faut-il le rappeler, le Président de la République, Patrice Talon a annoncé des réformes dans les médias au Bénin.  «Je voudrais assigner une mission particulière à la Haute autorité de l’audiovisuelle et de la communication (Haac), celle d’engager des consultations sérieuses avec les acteurs de la presse nationale afin de proposer au gouvernement assez vite, les axes d’une réforme ambitieuse et pertinente du secteur… Personne n’ignore que le secteur des médias au Bénin mérite une thérapie d’envergure pour favoriser l’avènement de véritables entreprises de presse dans lesquelles les professionnels bénéficient des conditions de vie décente pour cesser d’être exposés aux vices, à la précarité et à l’incertitude du lendemain», avait lancé le Chef de l’Etat. Et depuis, les professionnels des médias ainsi que les faîtières se sont mobilisés pour apporter leur pierre à l’édifice. A présent, il faudra croiser les doigts et espérer que le rapport des travaux soit transmis au gouvernement par la Haac dans les meilleurs délais. Vivement que les réformes impactent véritablement et surtout durablement le monde des médias au Bénin.

A.B

Source : Matin Libre

Laisser un commentaire