Réintégration des enseignants radiés de la fonction publique: Une victoire des travailleurs, selon la Cstb

La Confédération syndicale des travailleurs du Bénin (Cstb) se prononce sur la réintégration des enseignants Ace 2008, radiés pour avoir boycotté l’évaluation diagnostique organisée à leur intention. Dans une déclaration signée du secrétaire général de la confédération syndicale, Nagnini Kassa Mampo, la Cstb y voit une victoire des travailleurs.

 

“Depuis la publication du relevé de conclusion du conseil des ministres du mercredi 18 janvier 2023 qui a annoncé la décision de réintégration à la fonction publique des 305 enseignants radiés, les travailleurs et tout le peuple béninois sont en fête. A travers les réseaux sociaux et la presse, c’est la liesse populaire. Chacun exprime sa joie dès qu’il apprend la décision… Nous devons féliciter les 305 camarades victimes de cette répression parce qu’ils ont fait preuve de courage, de détermination et d’héroïsme dans cette lutte salvatrice pour les travailleurs et pour le pays. Félicitation et bravo à eux“, souligne le premier responsable de la Cstb. Cependant, la décision tombe après beaucoup de dégâts, précise Kassa Mampo. “Trois (03) de ces enseignants sont déjà décédés. Des familles entières sont disloquées et des enseignants et enseignantes reniés par des parents à cause du refus de participer à l’évaluation diagnostique. Les conséquences sociales de la décision de radiation de ces enseignants sont incalculables“ déplore le syndicaliste qui souhaite que cette décision soit appliquée le plus tôt possible dans de meilleures conditions afin que les victimes soient soulagées et que d’autres revendications similaires en attente soient satisfaites. La confédération syndicale a, par ailleurs, témoigné sa gratitude à tous ceux qui ont apporté un soutien financier, matériel et moral aux enseignants radiés “pour leur permettre, à leurs familles et à eux-mêmes, de traverser courageusement cette phase difficile de leur vie“. « A l’endroit du gouvernement et de son chef, le Président de la République : nous prenons acte et nous réjouissons de ce qu’ils ont compris la nécessité de prendre cette décision salutaire pour corriger une injustice sociale qui a trop duré et qui impactait des centaines de familles », lit-on dans la déclaration.

A.B

Source : Matin Libre

About Post Author

Laisser un commentaire

Au quotidien

janvier 2023
L M M J V S D
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Archives