Rentrée dans les lycées techniques agricoles ce lundi

Les lycées techniques agricoles rouvriront leurs portes demain lundi 13 février 2023. En prélude à cette rentrée, le ministre des enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle a adressé un message aux différents acteurs.

« L’enseignement technique agricole : une nouvelle approche de développement des compétences techniques et professionnelles pour l’emploi ». C’est sous thème qu’est placée l’année scolaire 2023 dans les lycées techniques agricoles.

En prélude à la réouverture des classes prévue pour lundi 13 février 2023, Kouaro Yves Chabi le ministre des enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle a invité les apprenants à réintégrer les classes car les vacances sont finies. « Tout le monde à l’école. Vos seconds parents que sont vos enseignants vous y attendent. Ils sont prêts à vous accueillir, à vous mettre dans de bonnes conditions d’apprentissage et à vous accompagner dans l’éclosion des talents qui sommeillent en vous. L’Etat aussi n’est pas du reste. Il a mis en place et à temps les moyens devant permettre à vos enseignants de démarrer les cours dès le 1er jour des classes », a indiqué le ministre à l’endroit des apprenants.

Le ministre demande aux parents d’élèves de mettre à disposition de leurs enfants des fournitures scolaires et outils pédagogiques pour leur permettre de développer les compétences attendues dans l’exercice de leur futur métier, de procéder à des visites périodiques ainsi que les contacts avec les responsables des lycées et les enseignants.

Des consignes ont été données également aux enseignants, aux responsables administratifs, pédagogiques et financiers pour le bon déroulement de l’année scolaire dans les lycées techniques agricoles.

M. M.

L’INTEGRALITE DU MESSAGE DU MINISTRE

Chers membres de la communauté éducative des lycées techniques agricoles ;

Mesdames et messieurs

Demain lundi 13 février 2023, les lycées techniques agricoles rouvriront leurs portes, pour une fois encore, offrir leurs prometteurs espoirs à tous leurs apprenants. A cette solennelle occasion, qu’il me soit permis au nom des acteurs de pilotage du système, du gouvernement et de son Chef, le Président de la République Monsieur Patrice TALON de relever quelques progrès accomplis et surtout les nombreux défis qui se posent à ce domaine de formation dans notre pays.

Il est aisé de constater que depuis l’adoption, par le Gouvernement, de la Stratégie nationale de l’enseignement et la formation techniques et professionnels, de nombreux efforts ont été faits. Pour ce qui concerne l’enseignement des sciences et techniques agricoles, ce sont des milliards de nos francs qui sont mobilisés soit pour la construction de 20 nouveaux lycées, soit pour la réhabilitation des 10 anciens existants. En outre, le Gouvernement a maintenu les efforts en accordant des subventions de fonctionnement à chacun des lycées, des bourses d’études à des apprenants et en améliorant le paquet de matériel et équipements didactiques et de production. Depuis l’année 2019, plus de 250 formateurs non agents de l’Etat sont envoyés dans les lycées techniques agricoles. Il n’est donc plus besoin de démontrer que ces efforts ont permis d’atteindre des résultats non moins appréciables : avec des taux de réussite aux examens du BEAT et du DEAT respectivement de 98,89% et 97,33% et un taux d’efficacité interne global de 96,75%. Ces résultats ne sont que flatteurs au regard des nombreux défis à relever. Entre autres, je cite : l’éternel problème de la qualité de la formation en relation avec les besoins des entreprises, l’attractivité des lycées techniques agricoles à attirer davantage des jeunes Béninois, l’instauration d’une gouvernance active et le développement de partenariat avec le monde professionnel économique.

Mesdames et messieurs les responsables administratifs, pédagogiques et financiers ;

Vous notez avec moi que votre responsabilité pour relever les défis est grande. Vous devriez continuer inlassablement les efforts pour y parvenir. Depuis 2016, nous sommes rentrés dans un contexte de changement de paradigme. Cela appelle de nous, de vous des idées novatrices et à sortir des carcans habituels pour faire de vos établissements des pôles attractifs d’une communauté de développement orientée sur le travail bien fait avec à la clé des formés en mesure de répondre aux attentes des entreprises.

Ainsi, tout en vous inscrivant dans la continuité des actions positives antérieures, j’en appelle à votre sens de créativité et d’innovation pour garantir à nos enfants, vos enfants un avenir meilleur conformément à la vision du Gouvernement et de son chef, le Président Patrice TALON. Et pour cela, l’année scolaire qui démarre demain doit nous permettre de faire disparaître les vices qui plombent la visibilité de l’enseignement des sciences et techniques agricoles. En tout état de cause, des dispositions sont prises dans le cadre de la mise en place des outils rénovés de gouvernance. C’est au regard de tout cela que je voudrais placer l’année scolaire 2023 sous le thème « L’enseignement technique agricole : une nouvelle approche de développement des compétences techniques et professionnelles pour l’emploi ». Par ailleurs, le ministère prend les dispositions afin que dans les brefs délais, chaque établissement reçoive le contingent de formateurs non agents de l’Etat nécessaire pour une bonne exécution des programmes d’études.

Quant à vous chers enseignants,

Le métier le plus magnifique est celui d’enseignant. Vous enseignez aux élèves des valeurs qui dureront toute leur vie. À partir de maintenant, prenez un départ splendide ! Il est impératif de se rappeler que vous faites partie des professions les plus glorieuses de la Terre.

Que l’année scolaire 2023 vous apporte toute la joie, la paix et le bonheur que vous méritez, chers professeurs.

Je le sais, en dépit des nombreuses contraintes et exigences que renferme votre métier, il est indéniablement le plus beau du monde. Soyez donc fiers d’être le forgeron qui, dans sa forge, façonne le fer pour nourrir l’humanité en rendant l’homme maître de son destin. Il ne peut en être autrement. Cela n’a pas de prix. Je suis convaincu que vous avez besoin du minimum vital nécessaire pour accomplir votre mission dans de bonnes conditions. L’Etat en est conscient et s’y emploie. Par l’entremise de l’Agence de Développement de l’Enseignement Technique, le Gouvernement a prévu une vaste réforme de la gouvernance des lycées techniques agricoles qui intègre la motivation de l’enseignant et son développement personnel. A l’orée de cette nouvelle année scolaire le mieux que je puisse vous souhaiter personnellement, c’est la santé car, elle est la condition sine qua non de l’accomplissement des obligations professionnelles que toute la nation attend de vous. Je vous sais capables de donner le meilleur de vous-mêmes, de maîtriser les obstacles qui se dressent contre l’évolution normale de vos activités afin de faire de vos apprenants les professionnels de demain.

Chers parents d’élèves,

« Prenons l’éducation de nos enfants en mains dès le berceau. Plus tard, ce serait trop tard. Il y va de l’intérêt du monde entier et de notre survivance collective » a dit Maurice TIECHE. Point n’est plus besoin de vous rappeler ce qui relève de vos devoirs vis-à-vis de votre progéniture inscrite pour la formation dans un lycée technique agricole. Vous le savez mieux que quiconque. Cependant, je voudrais me permettre de vous en rappeler quelques-uns. Je cite : la mise à disposition de fournitures scolaires et outils pédagogiques pour leur permettre de développer les compétences attendues dans l’exercice de leur futur métier, les visites périodiques ainsi que les contacts avec les responsables des lycées et les enseignants qui vous permettront de vous assurer du sérieux dont ils font montre dans leurs apprentissages, etc.

Votre accompagnement et vos soutiens divers sont cruciaux dans l’atteinte des objectifs à court, moyen et longs termes.

Enfin, à vous chers apprenants,

Après plus de deux mois de vacances, vous voici à la veille de la reprise des activités scolaires. Les vacances ont été certainement belles mais, je crois que nombre d’entre vous les ont mises à profit pour renforcer vos acquis scolaires, soit par la permanence, soit par un stage en milieu professionnel. Les études reprennent leurs droits. Vos établissements vous ouvrent leurs portes et vous invitent à les réintégrer dès demain matin, lundi 13 février 2023. Pas d’hésitations. Tout le monde à l’école. Vos seconds parents que sont vos enseignants vous y attendent. Ils sont prêts à vous accueillir, à vous mettre dans de bonnes conditions d’apprentissage et à vous accompagner dans l’éclosion des talents qui sommeillent en vous. L’Etat aussi n’est pas du reste. Il a mis en place et à temps les moyens devant permettre à vos enseignants de démarrer les cours dès le 1er jour des classes.

Chers apprenants, la meilleure manière de témoigner de votre gratitude à l’égard de l’Etat, de vos parents et de vos enseignants, afin de les inciter à mieux se donner pour vous, c’est d’être ponctuels, assidus, pugnaces et attentifs. N’oubliez pas qu’en plus d’être l’espoir de vos parents, vous constituez l’avenir de notre pays le Bénin.

C’est sur cette note d’espoir et d’espérance que je déclare lancée l’année scolaire 2023 dans les lycées techniques agricoles. Bonne année scolaire couronnée de succès à toutes et à tous !

Vive l’enseignement et la formation techniques et professionnels !

Vive le Bénin !

Je vous remercie

Source : 24 Heures au Bénin

Laisser un commentaire