Revue de presse du 26 mars 2015 de Deo Gratias Kindoho sur Radio Bénin


Bonjour !

Les élections législatives approchent à grand pas et sur le terrain, chacune des forces en présence (mouvance et opposition) se débat pour se garantir une majorité présidentielle à l’Assemblée Nationale. Mais à quoi bon ? Semble se demander PALMARES sachant que « des députés se sont toujours montrés vendables » et que « le plus offrant a toujours eu l’adhésion des transhumants », sous-entendu la majorité parlementaire. En d’autres termes, PALMARES nous explique que « l’Assemblée Nationale vit comme un marché politique dans lequel on peut acheter la conviction, le vote et le bord politique du député ». Et selon ce fonctionnement, poursuit le journal, « les béninois ont vu leur Assemblée Nationale virer dans toutes les couleurs possibles alors qu’au départ chaque député était censé appartenir à tel ou tel bord politique ». Au regard de cette réalité, observe PALMARES, « il devient très curieux la lutte sans merci que se donnent les politiciens pour ratisser large alors qu’à l’hémicycle, c’est un autre marché qui s’ouvre pour une majorité mécanique ».

Autre chose concernant le Parlement et les législatives à venir… Il s’agit ici de la désignation des représentants de l’Assemblée nationale dans les postes de vote. Après moult tergiversations, les députés sont parvenus à conduire le processus à bon port. Entre autres parutions, LES 4 VERITES, LE MEILLEUR, LE POTENTIEL rapportent qu’à l’unanimité, les 57 députés présents à la plénière ont adopté hier, la liste des 26.212 représentants de l’Assemblée Nationale dans les bureaux de vote. L’impasse est évitée, écrit PALMARES. La prochaine fois que nos parlementaires vont se retrouver à l’hémicycle, ce sera le 02 Avril pour la première session ordinaire de l’année 2015, la dernière de la 6ème législature, comme l’a indiqué Mathurin Nago, le Président de l’Assemblée Nationale.
D’ici à là, vive la campagne électorale précoce. D’autres parleront de précampagne mais pour NOUVELLE EXPRESSION, peu importe le terme si cela doit rimer avec violation du code électoral. Le quotidien condamne l’attitude qu’il juge « passive » des citoyens et des autorités devant veiller à la bonne marche du processus électoral face aux actes répréhensibles de dons et de libéralités posés par les candidats de la mouvance présidentielle ainsi que l’utilisation, par ces derniers, des moyens de l’Etat à des fins électoralistes ». Ceci devrait amener la société civile à sonner l’appel à la vigilance et à la veille citoyenne permanente, estime NOUVELLE EXPRESSION qui dénonce là, la violation des articles 54, 62 et 63 du code électoral.

En même temps qu’une dénonciation, c’est un avertissement que le quotidien NOKOUE lance, à travers l’édito d’Arimi Choubadé, à ceux des candidats adoubés par le régime en place qui occupent au sein de l’administration, des postes de gestionnaires de deniers publics. « Par ces temps d’imprescriptibilité des crimes économiques », fait remarquer l’éditorialiste, « c’est presqu’un suicide pour un comptable public d’accepter figurer sur une liste de candidature pendant que des bailleurs de fonds de cette liste ont pris le large ». « Cela signifie automatiquement, poursuit Arimi Choubadé, que la conduite de la campagne dépend de la capacité du candidat à trouver par lui-même des ressources pour assurer son élection. Où est-ce qu’un fonctionnaire peut trouver de l’argent à distribuer aux électeurs comme le font les refondateurs sans puiser dans les tréfonds d’un trésor public déjà anémié ? », se demande l’éditorialiste de NOKOUE qui prévient : « Régisseurs de tout le Bénin, surveillez vos signatures !!! ».

Bien entendu, cela ne s’adresserait pas au Chef de l’Etat qui lui n’est pas candidat émoticône wink. En revanche, il reste « obnubilé par son rêve révisionniste », aux yeux du journal LE POTENTIEL qui en veut pour preuve ses interminables déplacements à l’intérieur du pays. Et PALMARES qui commence à en avoir un peu ras-le-bol de ce sujet. A quoi rime franchement la polémique qui entoure la révision de la Constitution ? Pourquoi cette guéguerre qui n’en finit pas mais qui en réalité ne devrait pas avoir raison d’être ? S’interroge la gazette.

Pour LE GONGONNEUR, c’est encore Boni Yayi seul qui peut couper court aux débats sur la révision de la Constitution qualifiée par ses adversaires d’ « opportuniste ». Il n’y a qu’une chose à faire : qu’il désigne son dauphin dès maintenant, lui suggère le canard.

Excellente journée !

Deo Gratias Kindoho

Voir aussi

  Revue de presse du 02 avril 2015 de Henri N’dah-Sékou sur Radio Bénin

La Revue de Presse (02 04 15)
Bonjour à tous !
Le spécimen du Bulletin unique est prêt. Constat de L’Autre Quotidien qui sort de la CENA. La CENA qui va livrer ce document deux jours avant la campagne électorale. L’Aurore revient aussi de la CENA mais avec une mine froissée. Le débat sur l’authentification ou l’identification des bulletins divisent les membres de la commission électorale nationale autonome. L’opposition s’est saisie du dossier et crie déjà à la fraude, selon le journal. Les membres de (...)

  Revue de presse du 1er avril 2015 de Henri N’dah-Sékou sur Radio Bénin

La Revue de Presse (01 04 15)
Bonjour à tous ! Le Nigéria a un nouveau président. Muhammadu Buhari succède à Goodluck Jonathan, annonce L’Evénement Précis. L’opposition a donc gagné, se réjouit le journal. Buhari a été le vainqueur de la présidentielle, titrent L’Aurore, Nouvelle Expression et Le Potentiel. L’alternance est intervenue dans le calme, constate Le Progrès. Sur un air de poisson d’avril Fraternité nous apprend que la victoire de Buhari a amené Boni Yayi du Bénin à renoncer au pouvoir. L’Aurore (...)

  Revue de presse du 31 mars 2015 de Henri N’dah-Sékou sur Radio Bénin

La Revue de Presse (31 03 15)
Bonjour à tous !
Pas de gros sujets dans les canards qui nous sont parvenus. L’Informateur par exemple se contente de la démission de 10 conseillers RB à Abomey. Des départs qui ne coutent rien au parti selon le journal. Le Palmarès a suivi le dossier et affirme que le maire démissionnaire et ses camarades ont été rejetés par la base. Abomey sort de primaires douloureuses alors que la 6ème circonscription électorale va connaitre de chaudes empoignades. Selon Tokpa Actu (...)

  Revue de presse du 30 mars 2015 de Henri N’dah-Sékou sur Radio Bénin

La Revue de Presse (30 03 15)
Bonjour à tous !
Deux vedettes à la une des quotidiens ce matin. La première est Codjo Alofa présumé assassin de Pierre Urbain Dangnivo. Après 40 jours de fuite, il a été arrêté au Togo et ramené au Bénin, annoncent La Nation, L’Evénement Précis et Le Progrès. Fin de cavale donc pour le jeune marabout, titrent L’Informateur et L’Aurore. Une prouesse qu’on doit aux services de renseignements et à la police, nous apprend Fraternité. C’est la preuve, écrit Le Télégramme, que le (...)

  Revue de presse du 26 mars 2015 de Deo Gratias Kindoho sur Radio Bénin

Bonjour !
Les élections législatives approchent à grand pas et sur le terrain, chacune des forces en présence (mouvance et opposition) se débat pour se garantir une majorité présidentielle à l’Assemblée Nationale. Mais à quoi bon ? Semble se demander PALMARES sachant que « des députés se sont toujours montrés vendables » et que « le plus offrant a toujours eu l’adhésion des transhumants », sous-entendu la majorité parlementaire. En d’autres termes, PALMARES nous explique que « l’Assemblée Nationale vit comme (...)

  Revue de presse du 25 mars 2015 de Deo Gratias Kindoho sur Radio Bénin

Bonjour !
Législatives du 26 Avril ! Désignation des représentants des députés dans les postes de vote : vers l’adoption d’une liste incomplète. C’est le titre que L’INFORMATEUR, dans l’incertitude, a choisi d’afficher en manchette ce mercredi et il n’est pas le seul. Vers l’adoption d’une liste partielle au Parlement, titre aussi LE MEILLEUR. Les indications parvenues à plusieurs canards, pendant qu’ils se rendaient à l’imprimerie après avoir attendu en vain, leur ont donné l’impression qu’on ne connaîtra (...)

  Revue de presse du 24 mars 2015 de Deo Gratias Kindoho sur Radio Bénin

Bonjour !
Elections législatives du 26 Avril 2015 ! L’Assemblée Nationale peine à choisir ses envoyés spéciaux pour les postes de vote. La désignation des représentants du Parlement toujours bloquée, titre L’INDEPENDANT. Conséquence : la session extraordinaire va s’achever aujourd’hui dans la discorde, note LE PROGRES. La clé de répartition finale est le point d’achoppement mais dans le rang de l’opposition, tout serait déjà bouclé. C’est surtout au niveau de la majorité parlementaire que ça coince, à en (...)

  Revue de presse du 23 mars 2015 de Deo Gratias Kindoho sur Radio Bénin

Bonjour !
Chacun prêche pour sa paroisse, dit-on. S’il revenait au Directeur Général de l’Unité de Protection de l’Environnement de décider du sort des prochaines élections, ce serait ‘‘Exit !’’ tous les candidats dont le projet s’écarte des défis environnementaux qui se posent au Bénin. En termes de défis, LA NOUVELLE GAZETTE qui se fait ce lundi le porte-parole de Clément Kotan, évoque la pollution sonore avec la multiplication des églises, les antennes GSM avec leur groupe-relais, l’audit environnemental (...)

facebook twitter Youtube skype linkedin RSS