Santé : La chloroquine, un médicament qui divise ?

Alors que son utilisation fait polémique ailleurs, la chloroquine est le médicament utilisé pour le traitement des cas déclarés positifs au coronavirus au Bénin.

 

Donald Trump a de nouveau vanté lundi les mérites de la chloroquine, un antipaludéen qui pourrait selon lui « vraiment changer la donne » dans la lutte contre le coronavirus s’il est utilisé comme traitement.

« Il y a de bonnes chances que cela puisse avoir un énorme impact. Ce serait un don du ciel si ça marchait. Cela changerait vraiment la donne. Nous verrons », a déclaré le président américain lors de son point presse quotidien. Il a notamment relayé lundi sur Twitter un article consacré à un homme en Floride qui assure que le médicament antipaludéen lui a « sauvé la vie ».

L’Organisation mondiale de la santé appelle de son côté à la prudence concernant la chloroquine, en raison du faible nombre de patients qui ont eu recours à ce traitement. La chloroquine est un antipaludéen peu onéreux utilisé depuis plusieurs décennies et commercialisé notamment sous le nom de Nivaquine.

Ce traitement est souvent recommandé lorsque l’on prévoit de se rendre en zone infestée par le parasite du paludisme, transmis par les moustiques.

En Afrique de l’Ouest, le ministre béninois de la santé, Benjamin Hounkpatin, a révélé  cette semaine le recours à la chloroquine pour le traitement des contaminés au coronavirus au Bénin. Le médicament ne serait pas le seul utilisé pour le traitement, font croire certains. Toutefois toute auto médication est déconseillée dans l’utilisation de la chloroquine.

 

S.E.( Avec L’Express.FR)

 

Au quotidien

mai 2020
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Archives