Scandale sexuel au Décanat de la Fast/Uac: Les mis en cause présentés au procureur…

Trois responsables de la Faculté des sciences techniques de l’Université d’Abomey-Calavi sont au cœur d’un scandale sexuel. Dans une plainte déposée par une étudiante, le doyen de la Fast, le vice-doyen et chef scolarité de la Fast-Uac sont accusées d’agressions sexuelles, de harcèlement sexuel. Selon la plainte de la victime, dame F. Y., une étudiante qui a effectué un stage au Décanat de la Faculté des sciences techniques de l’Université d’Abomey-Calavi, les mis en cause, le doyen de la Fast Uac, Hounnankpon Yedomonhan, le vice doyen de la Fast-Uac, François Guèdjè et du Chef scolarité Rigobert Avohou ont eu des rapports sexuels avec elle et à plusieurs reprises dans leurs bureaux au sein de l’administration de la Fast-Uac. Selon plusieurs sources, ces derniers ont été interpellés puis auditionnés. Sur les trois (3) personnes écoutées, seul le doyen Hounnankpon Yedomonhan a reconnu avoir eu des relations intimes avec la plaignante, mais sur son consentement et dans un hôtel de la place, selon le journal potentiel. Le vice-doyen de la Fast-Uac, François Guèdjè et le chef scolarité Rigobert Avohou ont quant à eux rejeté d’emblée les accusations de l’étudiante F. Y. Ceux-ci ont été par ailleurs présentés au procureur de la République près le tribunal de première instance de 2e classe de Calavi. Les trois accusés sont poursuivis sans mandat de dépôt. Le dossier serait renvoyé en instruction pour des enquêtes complémentaires.

 

A.B

Source : Matin Libre

Laisser un commentaire

Au quotidien

novembre 2021
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

Archives