Scrutin du dimanche prochain : Cotonou, Porto-Novo, Abomey-Calavi et Parakou, ces villes qui focalisent l’attention

Encore quelques heures et ce sera la fin de la campagne comptant pour les élections législatives du 8 janvier prochain. Après deux semaines de descente des candidats sur le terrain en vue de solliciter le suffrage des électeurs, on peut se faire une idée sur les grandes tendances. Mais le suspense reste entier dans les villes à statut particulier notamment Cotonou, Porto-Novo, Abomey-Calavi et Parakou. Ce sont des vecteurs qui donnent un aperçu général des résultats. Ceci, à travers le niveau des débats, le positionnement des candidats, les confidences des électeurs et surtout la mobilisation des électeurs le jour du vote.

D’abord, à Cotonou et Abomey-Calavi, les tendances tournent, pour l’instant, en faveur de trois partis, notamment l’Union Progressiste Le Renouveau, Le Bloc Républicain et Les Démocrates. Bien sûr, les actions, le mode de gouvernance et autres réalisations du gouvernement de la Rupture militent en faveur des deux premiers partis. Mais, l’opposition radicale semble avoir ces derniers jours, le vent en poupe pour des considérations particulières aux populations. A ce titre, l’UPR et le BR doivent justifier de la pertinence des lois votées au cours de la 8ème législature et surtout du contrôle de l’action gouvernementale. De l’autre côté, l’on défend bec et ongles, la restauration des débats contradictoires à l’Assemblée nationale et l’équilibre des pouvoirs. Du coup, cela donne sur le terrain, une bataille des gladiateurs et il serait prématuré, même au vu des présences sur le terrain, de tirer dès à présent, des conclusions sur les grandes tendances au soir du 08 janvier prochain.

Ensuite, à Porto-Novo, l’on est en droit de se demander si la fusion de l’Union Progressiste avec le Parti du Renouveau Démocratique fera son effet. Si le Président du Prd Adrien Houngbédji et ses lieutenants ont accepté cette aventure, cela voudra dire, tout de même, que la majorité de la population de Porto-Novo va certainement mettre le paquet au soir des élections. Pour la petite histoire, les Porto-Noviens sont friands du PRD. A ce titre, beaucoup peuvent penser que le match dans les urnes a de bonnes chances de tourner en faveur de l’Upr. Les autres partis tels que le Bloc Républicain et Les Démocrates grappilleront certainement des points, compte tenu de l’environnement socio-politique et économique.

Enfin, à Parakou, depuis quelques jours, les tendances sont quelque peu mitigées. Car, le parti Force Cauris pour un Bénin Emergent (Fcbe) n’a pas encore totalement quitté les esprits. Mais, avec l’entrée en scène de l’ancien président de la République Boni Yayi en faveur de Les Démocrates, l’on risque d’assister à une bataille rude à l’issue de laquelle, les partis de la mouvance auront du mal à résister à l’aura de l’ancien président dans un fief qui jusqu’ici ne lui a jamais résisté. Dans l’ensemble, à chaque ville à statut particulier, sa réalité. Ce qui est certain, c’est vers les circonscriptions électorales que comptent ces grandes métropoles que les regards seront davantage tournés lors des tout premiers décomptes des suffrages exprimés dimanche prochain. En attendant le jour J, c’est le compte à rebours et le stress des derniers jours.

Source : Fraternité

About Post Author

Laisser un commentaire

Au quotidien

janvier 2023
L M M J V S D
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Archives