Série d’accidents meurtriers sur les routes au Bénin: L’Apne compatit et propose

L’Alliance patriotique nouvel espoir (Apne) que             

préside, l’ancien ministre Rogatien Biaou s’est prononcé sur la série d’accidents ces derniers jours sur les routes du Bénin. Dans sa déclaration rendue publique, principalement sur le drame de Dassa-Zoumè, l’Apne exprime sa compassion au peuple béninois et fait des propositions. Lisez plutôt.

 

SÉRIE D’ACCIDENTS FIN JANVIER 2023 DONT LE DRAME DE DASSA-ZOUMÉ

L’ALLIANCE PATRIOTIQUE NOUVEL ESPOIR (APNE) COMPATIT A LA DOULEUR DU PEUPLE BÉNINOIS

Une fin du mois de janvier tragique. C’est le moins que nous puissions dire au regard de la série d’accidents de la circulation notés, çà et là sur le territoire national. Le plus dramatique aura été celui de Dassa-Zoumé avec plus d’une vingtaine de décès et des blessés graves parmi les rescapés dont des brûlés au troisième degré. Plusieurs familles éplorées, c’est tout le Peuple béninois qui est endeuillé et meurtri.

Au Peuple béninois, l’Alliance Patriotique Nouvel Espoir(APNE), présente ses compassions et sincères condoléances. Elle compatit à la douleur des familles éplorées et les invite au courage et à plus de détermination à poursuivre la marche de la vie, faite de toutes sortes d’aléas et d’embûches.

Ce drame vient nous rappeler une fois encore, la vacuité de la vie. Comme l’a si bien souligné, le poète français, Delavigne,« Chaque pas dans la vie est un pas vers la mort ». Chers compatriotes, filles et fils du Bénin, aimons-nous donc vivants. Nul n’est éternel. Tous nous sommes éphémères, nous passerons, tôt ou tard, ignorant l’heure, le jour, l’endroit et comment.

Au torrent de larmes versées, l’APNE, suggère en urgence une palette de mesures individuelles et collectives : – Renouons avec le sens de l’assistance à personne en danger. – Soyons plus juste, plus humain, plus fraternel. – Voyons en l’autre qui se meurt ou en difficulté sous nos yeux, nous-même ou tout au moins, une partie de nous-même. – Pour que cette série noire de fin du mois de janvier 2023 sur nos axes routiers, ne passe pas, par pertes et profits, soyons prudents. – Observons les règles élémentaires du Code de la Route ;- Observons les mesures préventives premières pour parer généralement aux accidents.

La conscience individuelle en éveil, doublée de civisme pourrait faire éviter au Peuple Béninois bien de ces scènes cauchemardesques. Certains parmi nous ont encore en mémoire, la malheureuse collision frontale de deux trains à Koussi, Toffo, le 04 novembre 1974, ayant provoqué plus d’une centaine de morts, des dizaines de disparus et d’innombrables blessés. Epargnons-nous de ces situations douloureuses, déplorables et inoubliables dans la mémoire collective et individuelle, en évitant de commettre des fautes ou des erreurs humaines dans la conduite des transports en commun. Le Bénin a besoin de tous ses fils et filles, debout, valides et acteurs du développement.

A la responsabilité individuelle, l’APNE voudrait rappeler et ajouter, celle étatique. Dans le cas du drame de Dassa-Zoumé, nous saluons, les mesures d’urgence mises en place par le Gouvernement pour la prise en charge des rescapés et l’accompagnement des familles directement et durement touchées. Nous saluons également les décisions prises et les autres dispositions pratiques annoncées dont « une politique de sécurité routière », pour aider à réduire au maximum ces drames sur nos axes routiers. Nous voulons cependant, suggérer la prise en charge des enfants mineurs des victimes jusqu’à leur majorité 21 ans. Aussi, voudrions-nous prier le Gouvernement de lancer au plus tôt, les travaux de réhabilitation du tronçon Bohicon – Dassa-Zoumé de la route inter-état Cotonou – Malanville. Autre point crucial, nous voulons, inviter nos gouvernants à interpeller au quotidien les services en charge de visites techniques et de sécurité routière à bien faire leur travail de manière rigoureuse et non fictive.

En effet, c’est plus que courant de voir des véhicules de transport en commun en piteux état, des véhicules poids lourds aux pneus limés, des camions et autres véhicules quatre roues branlant circuler allégrement, de jour comme de nuit, sans être interpellés, des véhicules au système de freinage défectueux, sans phares ni clignotants, véritables tombeaux ouverts, semant la zizanie sur nos voies, en toute impunité. Parfois ces spectacles affreux se déroulent au nez et à la barbe des agents chargés de réguler la circulation routière, peut-être impuissants, complaisants,et/ou irresponsables. Ces pratiques, nous pouvons bien les rayer d’un trait du jour au lendemain. Juste un peu plus de volonté politique et de fermeté dans l’application, le suivi, le contrôle et l’évaluation des lois, règles et textes en vigueur.

Chers Compatriotes, Chers Frères et Sœurs,

« Plus jamais ça sur nos axes routiers, nos voies ferroviaires, nos lignes aériennes, nos transports fluviaux et maritimes ». C’est bien possible. Mais chacun de nous devra jouer sa partition dans l’amour pour soi mais aussi et surtout dans l’amour du prochain.

Paix aux âmes de nos chers compatriotes, tragiquement arrachés à notre affection. Prompt rétablissement aux brûlés et aux blessés. Courage à nous tous pour supporter les épreuves de la vie. Ne désespérons pas de la vie. Nous pouvons surmonter les épreuves et les incidents défavorables. Comme l’a écrit François de La ROCHEFOUCAULD « L’espérance, toute trompeuse qu’elle est, sert au moins à nous mener à la fin de la vie par un chemin agréable ». L’Avenir est dans nos mains.

 

Fait à Cotonou, le 31 janvier 2023

L’Alliance Patriotique Nouvel Espoir (APNE)             

Le Président, Rogatien BIAOU

Source : Matin Libre

Laisser un commentaire