Soutenance en évaluation environnementale et sociale : Bio Orou Nikki décroche son master en étude d’impact environnemental et social

Avec l’institution de l’Agence béninoise pour l’environnement et l’adoption puis la mise en application des décrets N°2001-235 du 12 juillet 2001 portant sur l’étude d’impact sur l’environnement, N°2015-382 du 09 juillet 2015, N°2017-332 du 06 juillet 2017 et N°2022-390 du 13 juillet 2022, portant organisation des procédures de l’évaluation environnementale en République du Bénin, la mise en œuvre des études d’impact environnemental et social est une effectivité au Bénin depuis déjà plus de deux décennies. Cependant, la problématique de la qualité de ces études dans l’existant documentaire est très peu abordée voire passée sous silence. C’est à juste titre que Bio Orou Nikki s’est penché sur la question dans le cadre de sa soutenance de thèse qui a lieu le jeudi 02 février 2023 à l’ex-Flash de l’université d’Abomey-Calavi. Spécialiste en droit de l’environnement et communication environnementale, le Dr Bio Orou Nikki vient de décrocher son master qui a porté sur le thème : « Analyse diagnostique de la mise en œuvre des études d’impact environnemental et social au Bénin de 2010 à 2020 ». en effet, sa recherche est marquée par des aspects politiques, juridiques, culturels, cultuels, normatifs, techniques et institutionnels. A en croire l’impétrant Bio Orou Nikki, le diagnostic a révélé qu’il y a des défaillances. « La loi a besoin des décrets d’application qui renvoient aux arrêtés. Quand on prend le cadre législatif et réglementaire, il y a cela. Mais au niveau des ressources humaines, quant aux consultants, il n’y a jusqu’à présent aucun système d’agrément des consultants. « Tout le monde ne peut pas se lever et se dire consultant en évaluation environnementale et sociale », a expliqué Dr Bio Orou Nikki le nouvel impétrant. Par ailleurs, il souligne qu’au niveau de l’agence béninoise pour l’environnement qui est l’institution chargée de la mise en œuvre de tout le processus, il y a des réformes qui s’opèrent mais également les guides qui sont déjà révisés.

Quid des résultats ?

Selon Dr Bio Orou Nikki, les principaux résultats portant sur la qualité des études d’impact environnemental et social réalisées au Bénin au cours de la période de recherche révèlent que la majorité des rapports d’étude est validée sous réserve de la prise en compte des observations, donc de qualité acceptable. Par contre, certains rapports sont retournés aux bureaux d’études ou aux consultants pour des compléments d’informations. Ces résultats corroborent les avis des experts exprimés lors des enquêtes de terrains qui estiment que la qualité des études d’impact environnemental et social reste à améliorer. Faut-il préciser, la professionnalisation des bureaux d’études en évaluation environnementale par leur accréditation constitue un défi majeur à relever pour contribuer à l’amélioration de la qualité des études d’impact environnemental et social au Bénin. « Maintenant les consultants doivent se mettre à jour, sinon ils seront déphasés », avertit-il car pour lui, « la question environnementale, est une question d’enjeu pour le présent et pour le futur ».
Arsène AZIZAHO (Coll)

Source : Fraternité

Laisser un commentaire