Tenue du Championnat du monde de pétanque au Bénin : Idrissou Ibrahima partage son inquiétude avec les acteurs impliqués




Eriger un simple hangar de circonstance pour décembre 2022 en lieu et place d’un Boulodrome, faire construire un Boulodrome qui nécessitera un délai de 14 mois et enfin, construire un Boulodrome jamais vu au Bénin et en Afrique, qui tienne compte des plans architecturaux modernes français et qui nécessitera un délai de 18 mois de réalisation. Telles sont les options proposées au Bénin à 8 mois de la 50ème édition du Championnat du monde de pétanque dont l’organisation lui a été confiée. Face à cette équation, la Confédération africaine des Sports boules (Casb) a eu une séance de travail le vendredi 8 avril 2022 avec les membres du Comité exécutif de la Fédération béninoise de pétanques (Fbp) au siège de la confédération à Cotonou, en présence du Président du Comité national Olympique sportif du Bénin, Julien Minavoa. Objectif, mener des réflexions objectives en vue de prendre une décision profitable non seulement au pays et mais aussi au continent et s’enquérir des démarches pour une équipe capable de défendre les couleurs nationales. Ces options ont été proposées au Bénin à l’occasion d’une rencontre à Paris courant Mars 2022 entre la Fédération Internationale de Pétanque et Jeu Provençal (FIPJP), les Architectes et Sociétés spécialisés en construction des Boulodromes, en présence du Ministre béninois des Sports. Pour le Président de la Casb, Idrissou Ibrahima « Connaissant la volonté politique clairement affichée du Gouvernement Béninois et considérant l’implication personnelle du Chef de l’Etat dans ce projet de construction du Boulodrome, la CASB a-t-elle raison ou non d’œuvrer pour le report de quelques mois du Mondial de Décembre 2022 ? Surtout que l’Assemblée Nationale a voté la loi des finances comptant pour 2022 et que dans le budget général de l’Etat Exercice 2022, figure en bonne place la construction du Boulodrome et les dépenses relatives à l’organisation du Mondial de décembre 2022. Dans ce dossier, la position de la CASB, ne sera pas celle d’une capitulation mais plutôt celle du Réalisme, de la Conviction et de la Responsabilité ». Pour appuyer ses propos, le Président du Cnos-Ben Julien Minavoa les acteurs impliqués doivent prendre une décision qui rehausse l’image du Bénin. « Lorsque vous abritez un championnat de cette envergure, vous devenez une vitrine, le monde entier braque ses projecteurs sur votre pays. Et depuis quelques années, le monde entier a une vue positive sur notre pays. Et lorsque l’occasion nous est offerte d’abriter ce championnat, les gouvernants n’entendent pas faire les choses à moitié… ». En ce qui concerne la sélection nationale, la Fbp a confié qu’elle met les bouchées pour sortir une équipe compétitive et capable de défendre les couleurs nationales.

Source : Fraternité

Laisser un commentaire

Au quotidien

juillet 2022
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Archives