« Tuez-moi, mon époux va m’enterrer… », Pélagie la Vibreuse dépassée par les critiques

A travers une publication postée sur sa page Facebook dans l’après midi de ce mercredi 16 octobre 2019, la chanteuse béninoise Pélagie la Vibreuse s’en est prise à ses détracteurs et aux escrocs qui lui auraient demandé des rançons après avoir piraté son compte Facebook. La plus vibreuse des béninoises, a également réitéré sa détermination et son courage d’aller jusqu’au bout de ses rêves qu’il pleuve ou qu’il neige.

Pélagie la Vibreuse traverse un sale temps. La chanteuse béninoise fait face à des allégations mensongères et des critiques qui l’indisposent. Des escrocs seraient même aux trousses de la belle dame de la vallée, visée également par ses détracteurs qui, manifestement tentent de la décourager. Mais, Pélagie la Vibreuse ne serait pas une proie pour qui que se soit. La chanteuse s’est montrée très déterminée à travers un message particulièrement touchant qu’elle a posté sur son compte Facebook ce mercredi.

Dans son post, Boton M. Pélagie à l’état civil, se demande ce que ses détracteurs ont contre sa personne et ses efforts. Très inquiète et troublée, elle narre de file à aiguille que la récente affaire de l’incendie qui a ravagé son studio avec à la clé, des dégâts matériels non moins négligeables, est manipulée autrement pour détruire son image. Certaines personnes auraient fait sienne, la mission de lui attribuer la responsabilité de l’incendie. Pour ces dernières, elle l’a fait sciemment dans l’objectif d’avoir de buzz:

« Le mois passé c’était le studio tout brûlé. Où Dieu m’a fait grâce malgré ça j’ai toujours gardé mon sourire dans ma

simplicité d’être toujours débout entrain de me battre pour ma passion, ma destinée. Cela devient encore une guerre où on va même aller raconter que c’est moi-même qui aurait brûlé le studio pour avoir le buzz »,

révèle la chanteuse qui s’interroge:

« Donc je vais tuer,brûler pour le buzz ? »

« Je ne fais pas la politique!!! Je vais là où on a besoin de moi pou chanter, danser et travailler pour gagner mon argent afin de nourrir, venir en aide aux enfants démunis, les handicapés physiques, mes besoins du showbiz, mes amis qui sont dans le besoin, les malades mentaux, les prisonniers, les écoliers si je peux … rien de plus! », ajoute la chanteuse. @@b@@« Tuez-moi, mon époux va m’enterrer »@@/b@@

L’artiste béninoise semble être dépassée par les dernières situations dont elle fait face au point de songer à la mort. Néanmoins, elle garde le cap haut et sa motivation ne s’affaiblisse:

« Si vous avez décidé de me tuer, qu’il en soit ainsi…Mais, ne restez pas sans mourir…Tuez-moi, mon époux va m’enterrer et mon nom restera graver dans les records de la musique béninoise »

, peut-on lire sur la page Facebook de la chanteuse.

Pour l’amour de la musique, poursuit-elle, j’irai toujours partout où on a besoin de moi dans ce monde car j’ai travaillé dur et je travaille au quotidien pour ça:

« Et sachez qu’en utilisant la violence, vous ne valez pas mieux que ce que vous décriez! »,

conclut la chanteuse.

L’article « Tuez-moi, mon époux va m’enterrer… », Pélagie la Vibreuse dépassée par les critiques est apparu en premier sur BENIN WEB TV .

Au quotidien

juin 2020
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

Archives