Un atelier pour renforcer les capacités des acteurs du secteur privé

Le Coordonnateur du Programme national de lutte contre le paludisme, Cyriaque Affoukou Dossou a procédé ce jeudi 10 novembre 2022 à l’ouverture de l’atelier de renforcement des capacités du secteur privé sur la prévention, le diagnostic et la prise en charge du paludisme. Les travaux ont été lancés à l’hôtel Golden Tulip en présence de James Wallen coordonnateur du Programme paludisme à Speak Up Africa, de Augustin Apovo, Représentant de Ecobank Bénin et des acteurs du secteur privé.

Améliorer les connaissances des délégués du personnel, des médecins de travail, des infirmiers ou points focaux des entreprises en matière de prévention, de diagnostic, de prise en charge et de gestion des données liées au paludisme. Tel est l’objectif de l’atelier qui réunit à Cotonou du 10 au 11 novembre 2022 une trentaine de participants. Selon Augustin Apovo, représentant de Ecobank, l’atelier permet de renforcer les capacités des acteurs du secteur privé. En 2020, le groupe Ecobank a lancé en appui à la campagne « Zéro Palu ! Je m’engage » (endossée par l’Union africaine en 2018), l’initiative « Zéro Palu ! Les entreprises s’engagent » en partenariat avec Speak Up Africa. Elle vise à stimuler l’engagement du secteur privé dans la lutte contre le paludisme en Afrique. Augustin Apovo a renouvelé l’engagement du groupe Ecobank à poursuivre inlassablement la lutte contre le paludisme aux côtés du Programme national de lutte contre paludisme (PNLP) et de l’organisation de communication et de plaidoyer Speak Up Africa.

Conscient du rôle du secteur privé dans la lutte contre le paludisme, Jude Fagbémi a remercié Speak Up Africa, Ecobank et le ministère de la santé à travers le PNLP pour cet atelier de renforcement des capacités. « Nous allons jouer notre rôle fédérateur pour accompagner les entreprises et nous remercions les partenaires qui nous accompagnent. Nous sommes prêts pour lutter efficacement contre le paludisme », a déclaré le président de la coalition du secteur privé pour la lutte contre le paludisme.

Dans son intervention, le coordonnateur du programme paludisme à Speak Up Africa James Wallen a insisté sur la participation du secteur privé à la lutte contre le paludisme. Le secteur privé, informe le coordonnateur, est un pilier incontournable dans la lutte contre le paludisme. Il s’est réjoui des résultats enregistrés au Bénin à la suite du lancement de l’initiative « Zero Palu ! Les entreprises s’engagent ». « On a déjà vu beaucoup d’entreprises qui se sont engagées dans cette initiative et on espère qu’il y en aura de plus en plus. A travers toutes ces entreprises, on peut arriver à combler des gaps de financement et accompagner le PNLP dans la mise en œuvre de leur stratégie de lutte contre le paludisme », a affirmé James Wallen. Selon le coordonnateur du programme paludisme à Speak Up Africa « toute entreprise a les moyens pour établir des mécanismes de protection des employés, d’améliorer la prise en charge de la maladie et de communiquer directement avec le PNLP sur les données de lutte contre le paludisme ». James Wallen a réitéré l’engagement de Speak Up Africa à soutenir le PNLP dans la mise en œuvre de sa mission.

Pour le coordonnateur du PNLP Cyriaque Dossou Affoukou, il est indispensable que les acteurs aient des informations relatives à la lutte contre le paludisme. A l’en croire, le paludisme demeure au Bénin, le premier motif d’hospitalisation et la première cause de décès chez les enfants de moins de 0 à 5 ans. « Le paludisme perturbe également la vie des entreprises et nous savons bien que l’entreprise constitue le socle de développement d’un pays », a ajouté Cyriaque Dossou.

L’atelier permet non seulement d’outiller les acteurs sur la prévention, le diagnostic, la prise en charge du paludisme mais aussi de les sensibiliser sur la Responsabilité Sociétale des Entreprises en matière de la lutte contre le paludisme. Le coordonnateur du PNLP espère qu’au terme de l’atelier, les participants aient une meilleure connaissance de la situation du paludisme au Bénin pour une amélioration des moyens de prévention, de diagnostic, de prise en charge du paludisme suivant les directives nationales. Les travaux prennent fin ce vendredi 11 novembre 2022.

Akpédjé Ayosso

Source : 24 Heures au Bénin

About Post Author

Laisser un commentaire

Au quotidien

décembre 2022
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Archives