Un député de la 8e législature se justifie et parle de relation consentante

Accusé de viol présumé sur sa secrétaire, un député de la 8e législature a été auditionné au tribunal de première instance de Porto-Novo jeudi 10 novembre 2022. Au cours de l’audience, le parlementaire affirme avoir entretenu à plusieurs reprises, des relations sexuelles avec la secrétaire. Le dossier est renvoyé sous quinzaine.

Au tribunal de première instance de Porto-Novo ce jeudi 10 novembre, un député de la 8e législature, accusé de viol sur sa secrétaire, une femme mariée, a donné sa version des faits. Selon le parlementaire, il s’agirait d’une relation consentante qui durerait 06 mois déjà. Devant le juge du tribunal de Porto-Novo, il a affirmé avoir eu des rapports sexuels consentants avec la secrétaire. La dernière rencontre avec sa partenaire sexuelle remonte au 26 septembre 2022. Cette rencontre suivant les déclarations du député, se serait limitée à des caresses et une course poursuite entre la secrétaire et lui, dans les 04 murs du lieu de la rencontre.

Le parlementaire s’est également inscrit également en faux par rapport aux accusations d’achat de conscience. Contrairement aux informations divulguées sur les réseaux sociaux, les 600.000 FCFA offerts constituent un don pour la construction d’une église.

Le député selon les plaignants userait de mensonges pour se tirer d’affaires. Ils comptent le confondre aux prochaines audiences.

Le procureur au terme de l’audience a renvoyé le dossier sous quinzaine.

Le député objet d’accusation de viol n’a pas été positionné sur la liste de son parti pour l’élection législative du 08 janvier 2023. Cela relèverait selon certaines indiscrétions, d’une sanction du parti.

F. A. A.

Source : 24 Heures au Bénin

About Post Author

Laisser un commentaire

Au quotidien

novembre 2022
L M M J V S D
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

Archives