Un intermédiaire dans les procédures judiciaires arrêté

La Cour de Répression des Infractions Economiques et du Terrorisme (CRIET) a placé sous mandat de dépôt, mercredi 08 février 2023, un Nigérian qui promet obtenir la libération d’individus interpellés ou dans les liens de la justice en contrepartie du paiement d’une somme d’argent. C’est à l’issue de sa présentation au procureur spécial de la juridiction spéciale.

Un Nigérian a été présenté au Procureur spécial de la Cour de Répression des Infractions Economiques et du Terrorisme (CRIET), mercredi 08 février 2023.

C’est à la suite des dénonciations de présumés cybercriminels de nationalité nigériane qui ont été interpellés le 30 janvier 2023 par le commissariat d’arrondissement d’Ekpè dans la commune de Sèmè-Podji. Les 19 cybercriminels présumés confient avoir versé une somme de 600.000 FCFA au ‘’démarcheur » qui a promis entreprendre des démarches auprès du chef de l’unité et son personnel pour obtenir leur libération. La garde-à-vue s’est malheureusement muée en un transfèrement devant la Brigade économique et financière (BEF). La procédure a suivi son cours normal et les dix-neuf (19) cybercriminels présumés ont été présentés à la CRIET.

Le Nigérian ‘’démarcheur » dans les procédures judiciaires a été placé en détention préventive à la prison civile de Missérété à l’issue de sa présentation.

Le ‘’démarcheur » sera jugé dans les prochains jours.

M. M.

Source : 24 Heures au Bénin

Laisser un commentaire