Un soutien psychologique personnalisé aux parents et victimes

Le gouvernement offre un soutien psychologique personnalisé aux victimes du drame de Dassa-Zoumè ainsi qu’à leurs parents. C’est l’une des quatre mesures prises après le drame.

Il est « mise en place d’une cellule de crise pour informations et soutien psychologique personnalisé, à Cotonou (palais des congrès) et à Parakou (Centre d’alphabétisation situé en face du stade) », selon le ministre de la santé Benjamin Hounkpatin.

D’autres mesures ont été prises en faveur des victimes. Il s’agit notamment de l’offre de premiers soins ; la prise en charge gratuite de tous les patients survivants référés soit au CNHU-HKM soit au Centre de traitement des épidémies (CTE) d’Abomey-Calavi.

Le ministre de la Santé a annoncé l’activation de la ligne verte d’appel gratuit du Ministère de la santé au numéro 136 et de la mise en service de numéros mobiles d’appel payant 60 05 99 99 et 52 42 77 77 pour répondre aux préoccupations des familles les jours ouvrables de 8 heures à 18 heures.

Un bus de la compagnie Baobab Express reliant Parakou-Cotonou est entré en collision avec un camion le dimanche 29 janvier 2023 à la hauteur de Dassa-Zoumè. Le bus a pris feu et a fait plus de 20 morts calcinés et des blessés présentant des lésions.

Une enquête a été ouverte.

Les responsables de la compagnie de voyage dont le Directeur général ont été placés en garde-à-vue le 31 janvier 2023.

M. M.

Source : 24 Heures au Bénin

Laisser un commentaire