Union Nationale des Footballeurs Professionnels du Bénin: Les encadreurs des centres de formation sensibilisés

Le syndicat des footballeurs professionnels béninois poursuit son intense activité de rencontre et d’échanges avec tous les acteurs du football au Bénin. C’est ainsi qu’après les entraîneurs de Ligue pro Bénin, l’UNFPB a rencontré vendredi, 3 février 2022, l’Association des centres de formation du Bénin (l’Acefob). C’était en présence du vice président de la Ligue de Football, du représentant du ministre des sports et des directeurs sportifs des clubs de Ligue pro.

 

Les échanges ont tourné autour des conditions de travail des joueurs,  et de la proposition d’une convention collective qui garantisse les droits des joueurs et assimilés du football et fluidifie la relation entre employeurs et employés. Au cours de cette rencontre, Wens Teko, membre du bureau de l’Unfpb a fait comprendre que la convention collective est encore à l’étape de projet. «C’est encore un document de travail qui sera soumis au Ministre des sports,  au ministère du Travail, aux instances fédérales et aux employeurs, mais avant à l’Unfpb, nous la voulons la plus large possible, qu’elle mobilise toutes les associations œuvrant dans le domaine du football», a expliqué  Wens Teko. «Nous avons pour objectif d’associer tous les acteurs dans l’élaboration de ce document. C’est pourquoi nous rencontrons actuellement toutes les associations. Nous avons fait des demandes formelles pour associer la Fédération et la Ligue de Football à nos travaux. Nous attendons toujours leurs réponses. Le soutien du ministère et son engagement pour la mise en place d’un cadre structurant qui régisse la relation employeurs/employés est à saluer», a-t-il ajouté.

Lors des échanges, les responsables de centres de formation ont pris la parole pour féliciter et encourager cette initiative. Le président de l’Acefob Anselme Tonan a exhorté ses membres à devenir des ambassadeurs du syndicat dans leur centre respectif. «C’est quelque chose qui manque. C’est un vide que le Syndicat nous aide à combler. Nous devons donc d’abord adhérer nous-mêmes en tant encadreurs au syndicat, avant de sensibiliser les jeunes en formation dans nos centres», a-t-il fait savoir. A noter que l’Unfpb rencontre la semaine prochaine, les Associations des arbitres, des footballeuses et la direction générale du ministère du Travail pour le même exercice car un footballeur est avant tout un travailleur.

 

M.M.

Source : Matin Libre

Laisser un commentaire