Visite de travail du Ministre des Sports à l’INEPS : Oswald Homeky s’enquiert des problèmes de l’Institut et fait des promesses

(Il annonce la réalisation de plusieurs infrastructures pour permettre à l’INEPS de révéler le Bénin)

Le Ministre des Sports a effectué une visite de travail ce vendredi à l’INEPS à Adjarra. Oswald Homeky qui est allé s’enquérir des difficultés et problèmes de l’Institut a, au nom du gouvernement et de son chef, annoncé la réalisation progressive de certaines infrastructures qui permettront à l’Institut de faire révéler le Bénin à la face du monde.

Oswald Homeky a d’abord tenu une séance de travail avec l’administration de  l’Institut National de l’Education Physique et Sportive, à savoir le directeur Basile Agbodjogbé et son équipe. Il a ensuite mis le cap sur le campus de l’INEPS à Adjarra. C’est un domaine qui abrite des infrastructures de cours et de pratiques sportives.La visite du ministre a pour objectif de féliciter tout ce monde pour le travail effectué depuis de longues années. Bientôt, l’Ineps va célébrer ses 48 ans. Cet institut alors appelé INJEPS a formé plusieurs cadres pour toute l’Afrique. Le ministre s’y est rendu pour recueillir aussi les problèmes qui se posent à l’Institut.

Rachidath Marcos, présidente du comité d’union d’entité à l’Ineps, Basile Agbodjogbé, Directeur de l’Ineps et Félicien AVLESSI, Recteur de l’UAC ont chacun en ce qui le concerne présenté à l’autorité les problèmes de l’institut. « L’INEPS a un parchemin qui fait de lui aujourd’hui un établissement universitaire de formation à vocation régionale. Il est évident que 48 d’existence conduise à un héritage riche en points forts mais également cousu par certaines faiblesses :  insuffisance de salles de cours d’amphithéâtres ; insuffisance obsolescence des équipements didactiques ;  insuffisance et obsolescence des équipements de recherche et enfin insuffisance quantitative et qualitative du personnel administratif technique et de service. Au-delà des difficultés qu’elle rencontre, l’avenir de I’INEPS dépendra de sa capacité à moderniser ses structures et ses pratiques pour aboutir à plus de flexibilité dans un contexte de mondialisation », a indiqué le Recteur de l’UAC.

Avant le Recteur, la présidente du comité d’union d’entité a présenté un pan de l’Institut à vocation régionale. L’institut, dit-elle, «  dispose de deux terrains de basket en hauteur à raison d’un par site, ce qui ne facilite pas la pratique du jeu. Il y a aussi un terrain de handball sablonneux et très poussiéreux, un terrain de volleyball par site, un gymnase presque vide avec des matériels datant de plusieurs années ». Elle pose les problèmes : « Nous manquons, cependant, de piste d’athlétisme et d’un terrain de football: celui que nous avons, ressemble à une esplanade de fête ». La présidente du comité d’union d’entité de l’Ineps a la ferme conviction que les aider est la priorité du ministre des sports. Elle cite quelques infrastructures que les étudiants de l’INEPS ambitionnent pour révéler le Bénin: « …nous connaissons votre expérience et votre expertise et nous savons que vous avez envie de nous construire un stade de deux mille places…une piste d’athlétisme, une pelouse de football, un gymnase bien équipé, un terrain de handball, un terrain de basketball, un ring pour la boxe éducative pour ne citer que ceux-là. Quand vous nous aurez gratifiés de ces joyaux, vous disposerez directement d’un endroit où vous pourrez envoyer les sportifs quelques soient les disciplines pour la mise au vert, la préparation des compétitions et vous nous donnerez l’occasion d’apprendre en regardant vos entraineurs compétents les entrainer et vous nous préparez, nous les jeunes à prendre la relève de ces entraineurs comme il se fait au Sénégal »

Sur le site de l’INEPS à Adjarra, le ministre des sports, Oswald Homeky, a en effet fait le constat que les infrastructures n’étaient plus aux normes. Au nom du chef de l’Etat et de son gouvernement, il prend l’engagement dès cette année 2022 de commencer à améliorer les infrastructures de l’INEPS. « Progressivement, nous arriverons à la satisfaction intégrale de tous les besoins ». Une manière de montrer l’accompagnement du président de la république et de son gouvernement à la formation dans cet institut à vocation sous régionale. C’est dire que bientôt le gouvernement, à travers le ministère des sports, pourra concrétiser l’ambition du président de la république et du directeur de l’INEPS qui a placé son mandat sous le signe de l’innovation.

Emmanuel A. T.

——————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————

Le Recteur UAC, Félicien AVLESSI, parle de l’INJEPS et de l’INEPS

« Il a été créé en 1974 sous l’appellation « Institut National de l’Enseignement de l’Education Physique et Sportive « INEPS et avait pour mission : d’assurer la formation, le perfectionnement, le recyclage des cadres d’Education Physique et Sportive. Plus tard, vu les nouveaux besoins exprimés par la Jeunesse de la Francophonie et du gouvernement béninois, il est devenu Institut National de la Jeunesse, de l’Education Physique et du Sport (INJEPS) suivant le Décret No 96-550 du 6 décembre 1996. Son but est la conception et l’exécution de la politique de formation des Cadres et Animateurs de la Jeunesse, de l’Education Physique et du Sport conformément aux grandes orientations nationales de la Jeunesse et des Sports. Cette institution va célébrer ses 48 années d’existence bientôt disais-je. L’INEPS a un tel parchemin qui fait de lui aujourd’hui un établissement universitaire de formation à vocation régionale. Il est évident que 48 d’existence conduise à un héritage riche en points forts mais également cousu par certaines faiblesses : 1- insuffisance de salles de cours d’amphithéâtres, 2- insuffisance obsolescence des équipements didactiques 3- insuffisance et obsolescence des équipements de recherche 4- insuffisance quantitative et qualitative du personnel administratif technique et de service, Au-delà des difficultés qu’elle rencontre, l’avenir de I’INEPS dépendra de sa capacité à moderniser ses structures et ses pratiques pour aboutir à plus de flexibilité dans un contexte de mondialisation. Dans le souci de faire de l’Institut National de l’Education physique et sportive de l’UAC, un haut lieu de formation, un centre avancé de la recherche et un efficace outil de développement socio-économique, plusieurs actions sont nécessaires, entre autres: 1. la construction de nouveaux bâtiments dont 2. 1 bâtiment pour les cours et séminaires – 1 bâtiment pour la recherche et les bureaux des enseignants, – 1 espace estudiantin, 3) la réfection et la modernisation des infrastructures existantes (bâtiments, toilettes, parking et autres…), Grande est l’émotion que nous ressentons aujourd’hui en vous accueillant dans cette salle Monsieur le Ministre. Aujourd’hui, I’INEPS se trouve dans la situation d’un pêcheur qui a quitté la berge en s’assurant de l’état parfait de sa barque. Mais arrivé en haute mer, il s’aperçoit que de l’eau commence à l’y pénétrer ».

The post Visite de travail du Ministre des Sports à l’INEPS : Oswald Homeky s’enquiert des problèmes de l’Institut et fait des promesses first appeared on Les 4 VERITES.

Source : Les 4 VERITES

Laisser un commentaire

Au quotidien

juillet 2022
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Archives