Voici l’agenda 2023 du secteur du numérique

Des projets et réformes sont inscrits au titre de l’agenda 2023 du secteur du numérique et de la digitalisation. Ils ont été dévoilés vendredi 03 février 2023 par la ministre Aurélie Adam Soulé Zoumarou.

De nombreuses activités prévues dans le secteur du numérique et de la digitalisation. Selon la ministre Aurélie Adam soulé Zoumarou, 2023 est l’année de la mise en œuvre de la Stratégie Nationale d’Intelligence et des Mégadonnées (SNIAM). Le ministère va aussi poursuivre de nombreux chantiers tels que le déploiement des salles numériques et e-services, le cadre règlementaire notamment le code du numérique, la loi sur la radiodiffusion numérique et la protection des données.

A cela s’ajoutent l’extension des sites mobiles et la phase pilote de la 5G. En ce qui concerne les réformes majeures, il y a la mutualisation des travaux de construction d’infrastructures passives et l’insertion de la formation aux compétences numériques minimales dans les cursus de formations classiques et de certification.

2023, c’est aussi l’année de la poursuite de la modernisation de l’Ortb, le lancement de la chaîne A+ Bénin, la mise en place d’un cadre pour l’organisation du secteur de la publicité et le lancement de la TNT avec la mise sur le marché des décodeurs. « Que chacun sente que le numérique est dans sa vie. C’est un objectif que nous voulons voir aboutir avec acuité cette année », a déclaré la ministre du Numérique et de la digitalisation.

Plusieurs évènements seront organisés au cours de l’année 2023. Il y a entre autres le Salon de l’entrepreneuriat numérique et de l’intelligence artificielle (SENIA) et la Semaine du numérique (SENUM). Le secteur privé (FAI et opérateurs de téléphonie mobile), l’Alliance Smart Africa et les partenaires au développement tels que le PNUD, la GIZ ont aussi exposé les actions phares à mener pour accompagner le gouvernement dans le secteur du numérique.

Au titre de l’exercice budgétaire 2023, les crédits alloués au ministère du Numérique et de la Digitalisation s’élèvent à 31 075 081 000 FCFA soit 9 003 433 000 F CFA pour les dépenses ordinaires et 22 071 648 000 F CFA pour les dépenses en capital.

Akpédjé Ayosso

Source : 24 Heures au Bénin

Laisser un commentaire