4ème exercice militaire conjoint entre les forces spéciales

Le Commandement des Opérations Spéciales des États-Unis pour l’Afrique s’est associé à l’armée béninoise à l’occasion des Exercices Militaires Conjoints (JCETs) qui se sont achevés le 7 avril 2023 à Ouassa au Bénin, les quatrièmes du genre entre les États-Unis et le Bénin. Ces exercices reflètent le partenariat de sécurité de longue date entre les États-Unis et le Bénin, et la façon dont les deux pays travaillent en étroite collaboration pour lutter contre la menace extrémiste. Au cours des exercices, les Bérets Verts de l’armée américaine du 3ème Groupe de Forces Spéciales (aéroportées) ont collaboré avec des membres du Premier Bataillon de Parachutistes de l’Armée Béninoise afin d’améliorer leurs compétences tactiques et opérationnelles.

À court terme, les États-Unis renforcent les capacités des forces de sécurité béninoises afin qu’elles puissent détecter et vaincre les extrémistes, tout en protégeant les civils. Les JCETs fournissent aux unités d’opérations spéciales béninoises, une formation spécifique pour promouvoir la sécurité, améliorer l’état de préparation et mener des opérations réussies contre les extrémistes.

En plus de ces exercices, le gouvernement américain a fourni des radios et des trousses de premiers secours à l’armée béninoise afin d’améliorer la préparation opérationnelle et la capacité organique. Les États-Unis ont également organisé une formation de plusieurs jours à la lutte contre les engins explosifs improvisés, permettant aux militaires béninois de détecter et de neutraliser l’une des principales armes des extrémistes (ce qui a contribué à la survie et la sécurité des soldats et des civils béninois). Afin de renforcer les efforts des Forces Armées Béninoises en matière de sécurité des frontières, les États-Unis ont récemment lancé un programme de trois ans d’un montant de six milliards de francs CFA visant à perfectionner leurs compétences en patrouilles, à développer davantage les tactiques des petites unités et à fournir davantage d’équipements afin de contribuer à la lutte contre le terrorisme transnational.

Sur le long terme, les États-Unis s’efforcent d’améliorer les perspectives économiques dans le Nord afin que les populations locales puissent résister au recrutement par les terroristes. Par exemple, les États-Unis investiront plus de 100 milliards de francs CFA pour améliorer les routes, les infrastructures et le commerce entre le port de Cotonou et Niamey, au Niger. En réhabilitant l’une des routes commerciales les plus importantes d’Afrique de l’Ouest, le pacte aidera les communautés qui dépendent du commerce entre Niamey et Cotonou. Lors de sa récente visite au Ghana, la Vice-Présidente des États-Unis, Kamala Harris, a annoncé l’octroi de 82 milliards de francs CFA pour promouvoir la sécurité et la stabilité en Afrique de l’Ouest côtière (y compris au Bénin).

Les JCETs font partie d’une série d’engagements des États-Unis avec l’armée béninoise qui permettent aux unités de travailler ensemble, d’apprendre les unes des autres et de renforcer les relations entre elles. Il s’agit des quatrièmes JCETs menés par les forces d’opérations spéciales américaines avec les forces béninoises au cours des deux dernières années. Les deux forces partenaires ont également participé à l’exercice Obangame Express 2023 au Nigéria, qui s’est concentré sur la lutte contre les crimes maritimes, notamment la piraterie et la pêche illégale. Les États-Unis et le Bénin sont des partenaires en matière de sécurité, aujourd’hui, comme dans le futur.

Quelques images

Source : 24 Heures au Bénin

Laisser un commentaire