Baromètre Matin Libre (du 02 au 08 Juin 2023)

EN HAUSSE

Ganiou Soglo
On a souvent fait cas des relations conflictuelles qu’entretiennent les deux frères. Cette semaine, Ganiou Soglo a conté une histoire qui montre combien lui et son frère aîné Léhady sont proches. A ses dires, c’est lui Ganiou qui a convaincu son frère à embrasser la religion musulmane. « J’ai eu la chance, à partir de 19 ans, de devenir musulman. Et après, j’ai amené mon frère à le devenir. Donc, pour les musulmans, le fait que j’ai amené mon frère à embrasser l’islam est considéré comme une bonne action, qui peut me conduire directement au paradis », a-t-il laissé entendre.

Shadiya Alimatou Assouman
En prélude à la célébration de Nonvitcha, la ministre de l’Industrie et du commerce Shadiya Alimatou Assouman, a dépêché une équipe pour une opération de contrôle des produits de première nécessité dans la ville de Grand-Popo. L’opération, qui a duré deux jours, a permis de saisir des boites de conserve des boissons avariés, des paquets de cigarette contrefaits. Shadiya Assouman anticipe ainsi sur les risques d’une intoxication de masse.

Eric Houndété
Le président du parti d’Opposition Les Démocrates est nommé chef de file de l’Opposition. Quelques jours après sa rencontre avec le chef de l’Etat, Eric Houndété entre dans la plénitude de la fonction que lui confère les résultats des dernières élections législatives. Reste à savoir si, contrairement à son prédécesseur, les avantages du poste vont suivre l’acte de nomination.

Mgr Roger Houngbédji
Réunis du 24 au 26 mai, à l’occasion de la 3e session ordinaire de la Conférence épiscopale, les évêques ont porté leur choix sur Mgr Roger Houngbédji pour présider les prochaines années leur instance. L’archevêque de Cotonou remplace ainsi Mgr Victore Agbanou admis à faire valoir ses droits à la retraite.

Anip
Le Bénin a été salué pour ses efforts en matière d’identification des personnes, lors de l’Assemblée générale augmentée de « Identity for all Africa » (ID4Africa) qui s’est tenue à Nairobi du 23 au 25 mai 2023. Identification sécurisée des personnes physiques, établissement du registre national des personnes physiques, attribution d’un Numéro personnel d’identification, etc. sont les réformes pour lesquelles le Bénin a été ovationné.

EN BAISSE

Hervé Hêhomey
Les dessous de la gestion faite des postes de péage-pesage se révèlent catastrophiques, après le limogeage de Hervé Hêhomey. Outre les dysfonctionnements liés aux pannes du matériel au niveau de certains postes péage, des agents sont interpellés par la Bef. Au poste de péage-pesage d’Ekpè 4 agents sont placés en garde-à-vue pour avoir enfreint les règles et principes en vigueur. Les interpellations se poursuivent.

Blaise Ahanhanzo-Glèlè
Placé sous convocation, l’ancien maire d’Abomey Blaise Ahanhanzo-Glèlè était à la Criet ce jeudi. Il a été auditionné dans une affaire de bradage de réserves administratives relevant du patrimoine foncier de la mairie d’Abomey. Dans cette affaire, révélée par le journal Le Potentiel, d’autres agents de la mairie sont gardés et les enquêtes se poursuivent.

Aurélien Agbénonci
On en sait un peu plus sur la rencontre entre le chef de l’Etat et les Ambassadeurs. Selon les indiscrétions, il était question d’améliorer la carte diplomatique du Bénin. Le chef de l’Etat et les Ambassadeurs du Bénin en poste à l’étranger ont réfléchi sur une nouvelle carte diplomatique élargie qui rend plus efficace la diplomatie béninoise. Un désaveu pour l’ancien ministre Aurélien Agbénonci qui avait œuvré pour la réduction de la carte diplomatique.

Gérard Gbénonchi
« Notre parti, l’Up-R ambitionne d’asseoir son hégémonie sur l’échiquier politique national et d’influencer les choix de développement de notre pays pour les 100 prochaines années », a dit Gérard Gbénonchi, à la tête d’une délégation de l’Up-R en Chine. Que l’Up-R veuille faire 100 ans au pouvoir est une ambition légitime. Mais le Parti communiste chinois, parti Etat, est-il l’exemple dont il faut s’inspirer dans un pays de démocratie comme le Bénin ?

Yves Kouaro Chabi
Mettre en garde les chefs d’établissement contre les vacances précipitées est sans doute une bonne chose. Mais l’idéal aurait été que pareille décision soit prise au début ou en milieu d’année scolaire. Attendre pratiquement la fin d’année, alors que les établissements ont déjà fini le programme, ressemble au médecin après la mort. Que feront les établissements qui ont terminé le programme ? Garder les élèves tout un mois pour une balade de santé ?

Source : Matin Libre

Laisser un commentaire